Une start-up qui mesure les UV gagne le Grand Pitch

Cinq start-ups françaises, un jury, et dans la salle, une soixantaine de business angels ou de patrons aux mines septiques ou enthousiastes : tel était le concept du Grand Pitch, organisé mardi 10 novembre pour la première fois à New York. Le gagnant de la soirée ? Emmanuel Dumont, fondateur de Shade.

L’événement, monté notamment par le fonds Isai, BPIFrance, French Founders et La French Touch Conference dans les locaux d’AOL, avait pour ambition de ressérer les liens de cette petite communauté grandissante. Et surtout, aider ces jeunes start-ups montées par des Français aux Etats-Unis à trouver des financements “early stage”, une étape d’autant plus compliquée à franchir pour des expatriés.

Shade, en tout cas, est bien parti sur sa lancée, et boucle son premier tour de table. La start-up new-yorkaise veut commercialiser un outil pour des personnes atteintes de lupus. Une maladie auto-immune qui toucherait 1,5 million de personnes rien qu’aux Etats-Unis, et dont les symptômes se déclenchent avec l’exposition aux rayons ultra-violets.

Le fondateur Emmanuel Dumont, diplômé des Mines et titulaire d’un PhD en biophysique à Columbia, a imaginé un détecteur, associé à un petit appareil à clipper sur ses vêtements, qui mesure son exposition aux UV. Celui-ci est relié à une application mobile, qui alerte la personne dès qu’elle a dépassé son seuil de tolérance. Emmanuel Dumont assure que l’outil est plus précis que les capteurs d’UV actuellement sur le marché. Son business model ? Faire payer les utilisateurs avec un abonnement mensuel.

Grand Pitch 2

Les quatre autres start-ups qui ont pitché n’ont certes pas gagné six mois de co-working gratuit et divers services d’accompagnement. Mais elles ont pu nouer des contacts utiles.

Parmi celles qui sont montées sur scène, deux étaient tournées vers le grand public, proposant des “market places” entre individus dans un domaine précis – et partant du constat de l’inefficacité de Craig’s List.

Alexandre Seillere (ci-dessus), entrepreneur décontracté et mélomane, a présenté Gigwax comme le “Airbnb pour les DJ”. Les DJ créent un profil sur sa plateforme, et les personnes peuvent les contacter directement, et payer pour leur prestation au travers de Gigwax, tout en court-circuitant les agents. 1. 300 DJ ont déjà créé un profil sur Gigwax.

Le Grand Pitch

Le Grand Pitch: 5 startups françaises à NY. Un vainqueur.

Posted by French Morning on Thursday, November 12, 2015

En t-shirt orange au logo de sa start-up, Jean-Pierre Adechi a présenté Wheeli, une plateforme de co-voiturage réservée aux étudiants, adossée à certaines universités. Wheeli compte lancer son application au printemps 2016.

Changement d’univers avec Romain Lapeyre, tout juste diplômé d’HEC et fondateur de Gorgias, un logiciel B to B. Installé à New York depuis peu, il a intégré le prestigieux accélérateur TechStars, où il développe une plateforme qui aide les employés des services clients à traiter les demandes plus rapidement, en automatisant certaines réponses écrites.

Enfin, Christophe Toudic a pitché DocDelta, une plateforme qui veut rendre plus transparent le marché du recrutement dans le domaine de la santé, et utilise des outils d’analyse prédictive et diverses données publiques.