Le “Netflix de la musique classique” s’invite au Carnegie

DR Flickr/UScrew

Agenda

 

Concerts du Carnegie Hall sur Medici.tv

En direct à 20h

Le 4, 18, 22 novembre, et le 9 décembre.

Plus d'informations ici

“Comme le disque est en chute libre, la diffusion de concerts en ligne est une manière pour les artistes de toucher un public, de continuer à exister. Je pense que c’est l’avenir.” Emmanuel Morlet, responsable du bureau américain de Medici, semble confiant sur le potentiel de la musique classique à trouver une nouvelle jeunesse sur internet. Et gagner le coeur de nouveaux publics.

Medici, start-up parisienne surnommée le “Netflix de la musique classique” (la plateforme rassemble des documents, vidéos et concerts dans ce domaine), s’est en tout cas construite sur cette ambition.

En octobre, elle a attrapé dans ses filets une belle prise : le Carnegie Hall, l’une des salles de concerts les plus prestigieuses des Etats-Unis. Medici va ainsi diffuser sur sa plateforme, en direct et gratuitement, quatre concerts enregistrés à New York – une première pour la salle américaine.

“Nous espérons qu’il s’agit d’une première étape, et que le partenariat va se poursuivre”, assure Emmanuel Morlet, qui connait bien ce petit monde pour avoir été pendant 14 ans, à New York, directeur du bureau de la musique de l’Ambassade de France, puis directeur de la salle de concert de Sonoma State University, en Californie.

Le 4 novembre, Medici retransmettra le concert du pianiste David Zobel accompagné par la soliste Joyce DiDonato. Le 18 novembre, la violoniste Anne-Sophie Mutter et son ensemble (18 novembre) joueront notamment les Quatre Saisons de Vivaldi. Le 22 novembre, le violoniste Leonidas Kavakos et la pianiste Yuja Wang (“la nouvelle Lang Lang”) interprèteront Schumann, Brahms et Stravinsky. Enfin, le 9 décembre, le virtuose russe Daniil Trifonov jouera des pièces de Bach, Beethoven et Liszt. Ces concerts seront disponibles pendant 90 jours.

Pour Medici, cet accord avec Carnegie est une manière d’amener les utilisateurs vers des contenus payants. “Le live, c’est un cadeau pour attirer le public”, résume Emmanuel Morlet. La plateforme s’est en effet développée sur un modèle freemium, avec des concerts gratuits (100 par an) et un abonnement (19$ /mois aux USA) qui permet d’accéder à un catalogue de 2 000 concerts, opéras, ballets, documentaires ou vidéos sur la musique classique, avec un son haute définition.

Et question concerts, c’est du lourd : depuis sa création en 2008, Medici a retransmis en live le Philarmonique de Berlin, le New York Philarmonic, le London Philarmonic, l’Orchestre national de France, le Philarmonique de Radio France, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Barcelona Symphony Orchestra…“Dans le milieu de la musique classique, nous avons une forte crédibilité, parce que nous ne faisons pas de concession sur la qualité de la retransmission”, assure-t-il. L’entreprise capitalise aussi sur le réseau de son fondateur, Hervé Boissière, ancien de Warner et ex-directeur du label Naive.

A ce jour, Medici revendique 150.000 visiteurs uniques par mois et 20 millions de vidéos vues – mais ne communique pas sur son nombre d’abonnés. Outre des particuliers, figurent un nombre important d’universités.

Agenda

 

Concerts du Carnegie Hall sur Medici.tv

En direct à 20h

Le 4, 18, 22 novembre, et le 9 décembre.

Plus d'informations ici