Deux Français lancent un speakeasy à Bushwick

Infos pratiques

 

Hell Phone

247 Varet Street

(718) 821-2459

Site ici

Entrer dans un speakeasy en passant par une cabine téléphonique? L’idée ne va pas sans rappeler Please Don’t Tell dans l’East Village.

Sauf que dans ce cas-ci, nous ne sommes pas à Manhattan, mais à Bushwick. Ce nouveau speakeasy prénommé Hell Phone est le bébé de deux Français, Vanessa et Enguerrand Pacini, déjà propriétaires de l’Ange Noir Café. Arrivés à New York il y a trois ans, le couple d’entrepreneurs a ouvert ce bar clandestin qui ne l’est pas vraiment à l’arrière de leur café, accessible en passant par une cabine téléphonique.

“Il y avait ce grand espace délabré, vide, à l’arrière du café qui était déjà très grand. Ce speakeasy, c’est la possibilité de créer deux ambiances dans notre bar”, raconte le couple.

“Ambiance cocon”

Passez la cabine et vous voilà dans une nouvelle atmosphère,  “une ambiance cocon, où les gens se sentent bien, à l’aise”: lumières tamisées, cocktails originaux, musique suffisamment basse pour s’entendre parler… Une dizaine de table sont installées dans ce bar où la plupart des meubles ont été faits sur mesure.

(photos: Yannick Bindert)

“On a eu envie de créer un service sans tout ce qu’on n’aimait pas dans la restauration américaine : un serveur qui vient vous servir de l’eau toutes les dix minutes. A peine votre assiette terminée. on vous l’arrache… Ici, les serveurs ont ordre de vous laisser tranquille !” explique Enguerrand Pacini.

Les deux Français ont décidé de créer ce speakeasy pour la clientèle actuelle du café : des étudiants, des profs du lycée à côté… “Avec Hell Phone, ils pourront boire des verres dans une ambiance plus intimiste, raconte Vanessa Pacini, et des cocktails qui ne sont pas sur la carte du café” .

Infos pratiques

 

Hell Phone

247 Varet Street

(718) 821-2459

Site ici