Sonia Delaunay, haute en couleurs

Jusqu’au 5 juin, le Smithsonian’s Cooper-Hewitt National Design Museum accueille la plus importante rétrospective américaine sur Sonia Delaunay en trente ans : “Color Moves: Art and Fashion by Sonia Delaunay”.
Parmi les 300 travaux exposés issus de collections privées et de musées français (Musée des Arts Décoratifs, Musée de la Mode de la Ville de Paris…), on retrouve gouaches, poèmes illustrés, estampes, ainsi que la remarquable peinture à l’huile “Rythme Coloré” (1946). Mais l’exposition se concentre surtout sur les créations textiles de l’entre-deux-guerres de l’artiste. Si Sonia Delaunay a mis son talent et son habileté technique au service des beaux-arts, elle s’est en effet aussi consacrée aux arts décoratifs et aux arts appliqués. Cette peintre abstraite et designer de talent considérait le textile comme un support privilégié pour rendre son art plus accessible, comme un moyen d’insuffler l’art dans la vie quotidienne. Pour Bill Moggridge, directeur du Cooper-Hewitt, le musée offre au visiteur “l’opportunité de découvrir le travail de Delaunay dans un environnement qui prend en considération la diversité de son talent artistique et l’interdépendance entre forme, couleur et mouvement”.

Originaire de Russie, Sonia Terk épouse le peintre Robert Delaunay en 1910. Le couple commence alors à travailler ensemble, et développe leur concept de “simultanéité”, la sensation de mouvement et de rythme créée par les contrastes entre les couleurs. Conçus dans les années 1920 dans son atelier parisien, dit « Atelier Simultané », les travaux présentés dans la première section de l’exposition explorent cette théorie, comme par exemple ces robes-poèmes expérimentales où mots, corps et mouvement ne font qu’un.
Au moment de l’Exposition internationale des Arts Décoratifs de Paris de 1925, Sonia Delaunay ouvre sa «Boutique Simultanée»: elle y présente ses vêtements aux motifs à formes géométriques colorées, véritables extensions de ses peintures. Maillots de bain, manteaux ou chapeaux estampillés Maison Delaunay, le nom de sa marque, font alors le bonheur des bourgeoises de l’époque. Au milieu des étoffes, des vêtements et des illustrations de mode, on découvre les photographies en noir et blanc mettant en scène modèles et actrices portant les créations.

La deuxième partie, très complète, expose quant à elle les créations de l’artiste pour le grand magasin Metz & Co, son principal client durant les années 30. On y suit son processus créatif, des croquis aux produits finis. Un succès commercial immédiat à la hauteur de ce personnage haut en couleur.

“Color Moves: Art and Fashion by Sonia Delaunay”
Du 18 Mars au 5 Juin 2011

Cooper-Hewitt, National Design Museum
2 East 91st Street at Fifth Avenue
New York City

Photo : © L & M SERVICES B.V. The Hague 20100623