Shayan Farmand et Phillippa Naka remportent le Concours d’éloquence à New York

Les participants du 5e Concours d'éloquence

“Il faut cultiver son jardin” et “Il est interdit d’interdire”, tels étaient les thèmes sur lesquels les participants au cinquième Concours d’éloquence devaient plancher, lundi 8 avril, aux Services culturels de l’Ambassade de France. Phillippa Naka (Columbia University) et Shayan Nakka (NYU) se sont imposés chacun dans leur catégorie (niveau intermédiaire de français et niveau avancé respectivement).

Vingt étudiants issus des universités Fordham, Columbia, NYU et CUNY participaient à ce concours organisé par Hélène Godec et Andrew Clark, enseignants à Fordham. Chaque étudiant devait partager pendant deux minutes son interprétation des phrases soumises par les organisateurs. Ils étaient évalués par un jury sur l’argumentation, l’expression orale, la grammaire et la présence sur scène notamment. French Morning était partenaire de l’événement.

Shayan Nakka s’est dit “vraiment heureux” de cette victoire. Il devait s’exprimer sur le slogan de Mai-68 “Il est interdit d’interdire”. Spécialisé dans les neurosciences, le jeune homme est né en Allemagne de parents iraniens et a grandi dans la banlieue de Philadelphie. Il a étudié le français au lycée. “C’est une langue vraiment belle et utile, juge-t-il. J’espère qu’il y aura des occasions d’utiliser le français dans ma vie professionnelle. Difficile à dire. Pour le moment, j’écoute des chansons françaises et je parle avec des amis français. Ça suffit”.

Phillippa Naka, elle, a découvert la langue de Molière en maternelle dans sa Grèce natale. Après une interruption à son arrivée aux Etats-Unis, elle a repris l’apprentissage de la langue car elle avait “du temps libre“. “J’aime la culture française, son histoire“, confie-t-elle. Monter sur scène était un défi pour la jeune polyglotte (elle parle français, anglais, grec et espagnol) qui étudie la résolution de conflit. “Je ne suis pas à l’aise à l’idée de parler en public et le français est la langue la plus difficile que je parle en raison de la prononciation“.

Les lauréats dans chaque catégorie sont:

1ere catégorie (“Il faut cultiver son jardin”):
1. Phillippa Naka (Columbia)
2. Rose O’Neil (Fordham)
3. Daniel Hawle (NYU)
4. Polina Yafizova (Fordham)

2e catégorie (“Il est interdit d’interdire”):
1. Shayan Farmand (NYU)
2. Olivia Hewitt (Fordham)
3. Matthew Skiebiel (Fordham)
4. Xueer Chen (Columbia)