Shapr, le networking qui marche

(Article partenaire) “Tu vois, le networking aux States c’est la clef”: on vous l’a dit, on vous l’a répété. Aux Etats-Unis plus qu’ailleurs, pour réussir il faut savoir se faire des relations. Seulement voilà, quand on est un expat fraîchement débarqué, le networking reste souvent un mystère. Comment faire des rencontres professionnelles pertinentes quand tous vos contacts sont de l’autre côté de l’Atlantique…

C’est avec tout ça en tête que Ludovic Huraux, un Français installé à New York, a créé Shapr, une app qui révolutionne le “réseautage” avec une idée simple: créer le Tinder du networking. Le résultat plaira aux adeptes du “swipe left or right” des apps de dating, mais aussi à tous les autres. Chaque jour, l’utilisateur se voit proposer 10 à 15 nouveaux profils, choisis par l’algorithme en fonction de sa localisation, de son expérience et de ses centres d’intérêts personnels ou professionnels.

“Swipe” à gauche si vous n’êtes pas intéressé, à droite si vous avez envie d’échanger. Et si l’envie est mutuelle, vous pourrez alors prendre contact pour discuter et vous rencontrer. Au fil du temps, les propositions s’affinent et deviennent de plus en plus pertinentes, grâce au “machine learning”: plus on swipe, plus l’algorithme apprend ce qui nous intéresse.

Shapr s’adresse à tous ceux qui ont envie d’élargir leurs horizons professionnels – ou amicaux- mais est particulièrement précieuse pour ceux qui, comme les expats, ont besoin de reconstruire leurs réseaux. C’est l’expérience de Stephen Heiner, un écrivain américain installé à Paris depuis peu. “Une des choses auxquelles je n’avais pas pensées avant de déménager à Paris est que je laissais derrière moi aux Etats-Unis tout un réseau que j’avais cultivé pendant plus de dix ans de carrière professionnelle”.

En arrivant à Paris, Stephen a vite compris qu’il lui faudrait reconstruire ce réseau, “avec une petite différence: je devais le faire dans une langue étrangère”. Un ami américain lui parle de Shapr et lui dit que l’app lui a permis de rencontrer des gens formidables. “J’avais l’habitude des apps de dating, depuis bien longtemps, mais bizarrement, à mon premier café Shapr, j’étais un peu nerveux”. Après deux heures de conversation passionnante, Stephen était devenu un adepte de Shapr grâce à qui il a déjà notamment rencontré “une personne qui m’aide à pratiquer mon français et que j’aide avec son anglais; un graphiste qui vient maintenant travailler dans mon espace de co-working; et un cinéaste qui est maintenant devenu un ami”.

shapr

L’app, qui existe sur iOS et Android, a été lancée à Paris, New York, Los Angeles et San Francisco. Elle compte quelque 100,000 utilisateurs et pour l’année 2016 a déjà donné lieu à plus de 300.000 “matches”. Et si vous êtes Français aux Etats-Unis vous serez en bonne compagnie: plus de 70% des utilisateurs de Shapr sont aux Etats-Unis.

Car l’entreprise est aussi une belle aventure de start-up française. Si le CEO est basé à New York, le reste de l’équipe est à Paris, où elle croît à grande vitesse, et convainc les investisseurs. Après une première levée de 3 millions de dollars en 2015, elle vient de réaliser un deuxième tour de table en mai 2016 pour 4 millions de dollars, auprès de business angels et de la BPI.

Alors allez-y, testez Shapr en téléchargeant l’app ici. C’est simple et gratuit!

————————

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.