Christian Jeunet: “Sortir des clichés habituels sur San Francisco”

Infos pratiques

 

Projection de «San Francisco, beyond the postcard»

Jeudi 13 novembre, 18h30

1345 Bush St, San Francisco, CA 94109

Site ici

Il y a dix ans, Christian Jeunet tombait amoureux de la ville de San Francisco. Un coup de foudre pour ce réalisateur et producteur, installé en France, et  qui a notamment travaillé avec Claude Chabrol et produit des jeux télévisés tels que Star Quizz sur Canal +.

«J’étais déjà venu aux Etats-Unis, mais je n’avais jamais ressenti cela auparavant, la ville m’a tout de suite plu. En rentrant en France, je savais que je ferai un film un jour, mais je ne savais pas encore quoi exactement, comment et par quel angle le prendre

C’est sa rencontre avec les auteurs du blog «Only in San Francisco» qui va mettre la machine en marche. «J’ai découvert que c’était deux Françaises qui se cachaient derrière ce blog, Jacqueline Souchon et Geneviève Gaillard, qui ont par ailleurs publié un livre : San Francisco et nulle part ailleurs. L’aventure a alors commencé, et c’est avec Jacqueline que nous avons plongé dans ce projet

Huit ans de tournage, entre 100 et 150 interviews, des rencontres étonnantes, un San Francisco vrai, c’est le pari de «San Francisco, beyond the postcard». Christian Jeunet ne tenait pas à faire un film classique sur San Francisco, son objectif était de sortir des sentiers battus et de faire un documentaire visible à l’international. Après avoir pensé à construire la narration sur les pérégrinations d’un photographe dans la ville, puis sur celles d’un chien – San Francisco étant une ville canine par excellence – c’est au détour d’un courrier de Henri Ford écrit en 1940 au sujet de San Francisco que la bonne idée lui est venue.

« Henri Ford, venu à l’occasion de l’inauguration du Bay Bridge, parle de San Francisco comme n’importe quel touriste en parlerait encore aujourd’hui, avec le parcours classique. Je suis donc parti de cette lettre pour introduire le film, et j’ai décidé d’injecter une nouvelle lettre écrite par un narrateur qui expliquerait pourquoi il aime cette ville. L’idée était de sortir des clichés habituels».

En outre sa volonté était de rencontrer ceux qui font la ville, alors au lieu d’aller vers ses relations déjà installés dans la Baie et d’interviewer des amis d’amis, il a trouvé une stratégie pour le moins originale : “J’ai beaucoup construit mon casting autour de personnes qui utilisent le site internet couchsurfing, un site créé à San Francisco, et qui offre un bel éventail de personnalités différentes.

Il arrive de France pour présenter la première partie de son film à l’Alliance Française de San Francisco ce jeudi 13 novembre, première partie d’un film qui fera au final 110 minutes. «Il me reste encore la deuxième partie à monter et je souhaite présenter le film au grand public dans un cinéma mythique de San Francisco d’ici juin 2015, le Castro Theater, par exemple. Nous lançons donc une campagne Indiegogo cette semaine pour le financement du reste de la post-production. Je voulais en effet être libre dans la création, et j’ai donc produit indépendamment la totalité du documentaire pour ne dépendre d’aucun dictat lié habituellement au contrat passé avec les chaînes de télévision

 

Infos pratiques

 

Projection de «San Francisco, beyond the postcard»

Jeudi 13 novembre, 18h30

1345 Bush St, San Francisco, CA 94109

Site ici

Journaliste, réalisatrice, écrivain et actrice, Samantha Vandersteen (Sam VanSteen) est née à Lille en 1973. Son premier manuscrit, un polar politique, fut écrit durant ses années de Fac, à Lille III alors qu’elle est en Licence de Lettres Modernes. Après son mémoire de Maîtrise sur William Faulkner et Claude Simon en parti écrit à L’université de West Virginia lors d’un échange universitaire, elle rejoint Paris et une petite télé du câble qui monte : CANAL J. Elle y devient journaliste, présentatrice, réalisatrice et continue par ailleurs d’écrire pour la presse ainsi que pour le site web de la chaîne. Elle enchaîne ensuite plusieurs chaînes et expériences télévisuelles. Elle présente le JT d’EQUIDIA en direct deux fois par jour pendant 2 ans puis rejoint l’équipe des sports équestres où elle réalise plusieurs documentaires, ainsi que des reportages qu’elle présente pendant plusieurs années. Elle publie son premier livre, un roman pour les jeunes adolescents LE MELI MELO d’ALMA ET LEO qui sera suivi de près par UNE TRIBU, DEUX TRIBUS, TROIS TRIBUS… UNE SEULE PLANETE aux éditions LES PORTES DU MONDE. Un troisième livre sortira aux éditions Hachette issu de sa chronique sur Canal J, qu’elle écrit et supervise elle-même, et préfacé par Edwige Antier. Elle publie ensuite MEMOIRE VIVE, un thriller noir dont l’action se situe dans le monde de la production audiovisuelle. C’est via la lecture de ce dernier que Christophe Lambert la découvre et lui demande de collaborer à LA FILLE DE MES REVES , collection SOON aux éditions SYROS, un roman d’anticipation écrit à quatre mains et publié en 2011. Entre temps, elle participe également en tant qu’assistante réalisatrice à l’adaptation pour Arte de LA FACE CACHEE DU PETROLE, et effectue pour Eric Laurent, auteur et grand reporter, une grosse part d’investigation sur LA FACE CACHEE DES BANQUES, puis sur LE SCANDALE DES DELOCALISATIONS, le tout publié aux éditions PLON. En parallèle, elle développe une carrière de comédienne et se forme au Laboratoire de l’acteur avec Hélène Zidi Cheruy, elle y aura l’occasion de travailler avec Guila Braoudé sur l’écriture scénaristique, à la Voie de l’Acteur avec Fabrice Merlo, puis avec la réalisatrice franco-américaine Kim Massee. Elle intègre également les ateliers d’improvisations du Théâtre LE BOUT avec Emilie Pfeiffer pendant deux ans. C’est à San Francisco où elle est installée depuis 2010 avec mari et enfant, et où elle a monté la structure LILI MERVEILLE LLC, qu’elle rencontre Rob Nilsson. Elle tourne le long-métrage MAELSTROM sous sa direction qui fait son avant-première au festival de Mill Valley le 7 octobre 2012, et BRIDGE TO A BORDER actuellement en fin de post-production. Fin 2012, elle publie MON REVE AMERICAIN sur amazon.fr et sous son pseudo Sam Vansteen. Elle publie son deuxième livre à quatre mains avec Christophe Lambert VIRUS 57 en juin 2014, un guide d’installation aux USA pour les français aux Editions Hikari VIVRE LES USA en mai 2014, a repris sa plume de presse pour French Morning San Francisco, l’Express, et continue la réalisation audiovisuelle pour différentes productions françaises (Arte –W9 – France 3 – CANAL + - NRJ 12 - Equidia…)
Article précédentLa politologue Françoise Vergès à UC Berkeley
Article suivantL’ “Eataly” à la française ouvrira finalement en mars