A San Antonio, dans la demeure historique d’un fan de Napoléon

Ayant fait une bonne affaire au moment du rachat de la Louisiane au début du XIXe siècle, les Américains ont une bonne image de Napoléon Ier, voire la même fascination que les plus bonapartistes des Français ! C’est ainsi que l’on trouve une collection de quelques 900 objets à la mémoire du grand homme dans une belle demeure de pierres calcaires de King William District, le quartier historique de San Antonio.

« Villa Finale a été la dernière demeure du conservateur Walter Nold Mathis qui a amassé une considérable collection d’objets d’art et décoratifs ainsi que de meubles tout au long de sa vie et avait un penchant francophile » bien que ce soient des colons allemands qui aient donné naissance au quartier à partir des années 1860, explique Meg Nowack, la conservatrice de cette formidable collection, comprenant aussi des centaines d’objets français sans lien direct avec l’ancien empereur.

La collection Napoléon Bonaparte est toutefois un peu à part dans ce lieu dédié aux beaux-arts ouvert au public en 2010, quelques années après la mort de Mathis, puisque c’est la première qu’a commencée ce descendant de colons espagnols. Il n’avait que onze ans, mais admirait le stratège militaire qu’était Napoléon.

Mathis a d’ailleurs été militaire, avant de devenir banquier et de se donner pour mission de sauver King William District de la ruine en en rachetant les maisons afin de les restaurer et de les revendre à d’autres habitants intéressés par la conservation, après que le quartier a été redécouvert à partir des années 1950.

Cette œuvre se poursuit aujourd’hui, alors que le quartier est devenu l’un des atouts majeurs de San Antonio. Visiter la Villa Finale est une bonne façon de découvrir le King William District ou d’en approfondir sa connaissance. Des visites guidées sont proposées du mardi au samedi, ainsi que des activités pour enfants à imprimer en ligne. Et l’on peut pique-niquer dans les jardins, qui accueilleront « un gala français qui sera le point d’orgue de l’édition 2014 du San Antonio French Cultures Festival » en mars, annonce Meg Nowack.