Saint Vincent de Paul fermera ses portes le jour de l’Epiphanie

Le 6 janvier 2013. C’est la date que les fidèles de l’église Saint Vincent de Paul ne voulaient pas voir arriver.

L’archevêché de New York a décidé de fermer les portes de la petite église catholique francophone de Chelsea le jour de l’Epiphanie, au grand dam de la communauté de croyants, qui se bat depuis 2006 pour la survie de l’église. “La dernière messe à Saint Vincent de Paul est prévue pour le dimanche 6 janvier, a confirmé Joseph Zwilling, porte-parole de l’archevêché. Cette information a été partagée avec les paroissiens de Saint Vincent de Paul en septembre, et les plans de la transition sont appliqués depuis ce moment-là“.

Action en justice auprès du Vatican

Saint Vincent de Paul fait partie des nombreuses églises new-yorkaises victimes de l’importante réorganisation voulue par les autorités catholiques locales pour des raisons financières et démographiques. Les paroissiens accusent l’archevêché de vouloir vendre la très lucrative parcelle de terre sur laquelle se trouve l’église, sur la 23e rue entre 6th et 7th Avenue, alors que le lieu de culte construit au XIXe siècle a une forte valeur architecturale et historique. L’archevêché veut déplacer les fidèles à l’église Notre-Dame à Morningside Heights (nord de Manhattan), dont le prêtre est francophone. Une option que les intéressés rejettent en bloc. “Nous allons tout faire pour que l’archevêché ne commette pas ce scandale et ce crime, lance Olga Statz, secrétaire de Save Saint Vincent de Paul, l’association de défense de l’église. L’archevêché est coupé des réalités. Il est hors de question que nous allions à Notre-Dame.”

Mme Statz indique que l’église a engagé un groupe d’avocats spécialisés dans le droit canon pour défendre la cause de Saint Vincent de Paul auprès du Vatican. Une procédure utilisée avec succès, dit-elle, par d’autres églises menacées de fermeture. “L’autre solution serait qu’un millionnaire rachète l’église“, glisse Elsa Angelini, une Française impliquée depuis un an dans la vie de l’église. A bon entendeur.