Sur la route des vins à Los Olivos

Envie d’une escapade originale pour occuper ce long week-end du Labour day? Pour changer de Palm Springs, French Morning vous guide sur la route des vignobles de Los Olivos.

Un peu d’histoire

Située dans la vallée de Santa Ynez, cette ville historique n’est pas aussi connue que Paso Robles ou la Napa Vallée. Et pourtant, sa tradition viticole ne date pas d’hier. C’est dans les années 1880 qu’une maison a été construite sur ces terres agricoles, surplombant Alamo Pintado Creek. S’y installant en 1885, Alden Mars Boyd fit planter 5.000 oliviers. La propriété fut alors rebaptisée “Rancho de Los Olivos”. Le développement des chemins de fer a donné au lieu le nom “El Olivar”, devenu “Los Olivos”.

Aujourd’hui, les vignes ont remplacé les oliviers sur de nombreux hectares. A 2h30 de Los Angeles (Downtown) et 40 minutes de Santa Barbara, Los Olivos offre des paysages verdoyants à couper le souffle. Les visiteurs s’y pressent pour déguster (avec modération) les vins de cette région.

Du côté des vignerons

Parmi les nombreux vignerons présents sur ce terroir, nous avons demandé à un oenologue amateur, grand passionné de la région, Daniel Chan, d’en sélectionner six qui valent le détour. C’est notamment le cas de Lafond. Son propriétaire, Pierre Lafond utilise les raisins de Pinot noir de Santa Rita Hills AVA, un terroir régional, pour ses vins aux tonalités françaises. “Mais ils n’ont pas le goût du Bourgogne“, précise Daniel Chan. Un détour s’impose également du côté de Dierberg and Star LaneKenneth Volk, ainsi que Larner qui propose des dégustations dans le centre-ville et des visites de son vignoble.

Chez Andrew Murray, une salle de dégustation cosy permet de tester les Syrah aux tonalités d’olives noires, cerises ou violette. Cette cave propose une offre à 20 dollars, avec une rapide visite où vous seront livrés les secrets de fabrication du vin, suivie d’une dégustation de 5 crus. La route se poursuit du côté du vigneron Zaca Mesa, célèbre pour son Syrah et son Viognier. La dégustation est l’une des moins onéreuses (10 dollars), dans un cadre rustique.

Dégustation avec vue

Ouvrant aux alentours de 10 heures, certaines caves disposent de vues imprenables sur le vignoble. C’est notamment le cas de Fess Parker, qui appartient à l’acteur homonyme. Une de nos préférences va à la propriété de 40 hectares de Koehler. Entourée de collines, cette cave est l’un des arrêts les plus populaires de Foxen Canyon Wine Trail. Outre le charisme du propriétaire, le jardin est idéal pour pique-niquer en savourant une de leurs bouteilles.

Autre vue imprenable: la cave Gainey. La quatrième génération de cette famille a diversifié la production, proposant Syrah, Pinot noir et Chardonnay.

Le gîte et le couvert

Los Olivos fait partie du Santa Barbara wine country, tout comme Buellton et Solvang. Pour déjeuner, vous pourrez prendre une pause chez Ellen’s Danish Pancake House (Buellton), ou à Solvang qui dispose de nombreuses boulangeries, telles que Greenhouse Café ou Mortensen’s Danish Bakery.

La meilleure option pour le lunch reste le pique-nique, afin de savourer le paysage. Vous pourrez garnir votre panier avec les sandwichs de Panino, sur la route depuis Los Angeles. Pour le dîner, un barbecue de style Santa Maria est proposé au Hitching Post II. A Solvang, Daniel Chan recommande le Succulent Cafe  et le Root 246, pour des mets plus raffinés.

Les offres de logements ne manquent pas dans cette vallée. Pour une ou deux nuits, vous pouvez choisir Quality Inn à Buellton ou Holiday Inn Express à Solvang. Autre option aux prix comparables, la location d’une maison, via Santa Ynez Vacation Rentals.

Autres activités à consommer sans modération

Une balade s’impose dans le centre-ville de Los Olivos, qui abrite des salles de dégustation éclectiques ( Longoria, StolpmanTessa Maria…). Composé de maisons de style Victorien, il recèle également des ranchs de chevaux et des boutiques agréables. Vous pourrez arpenter les recoins de ces rues charmantes, en flânant, armé d’un plan.

Dans cette ville pittoresque, une demeure mérite le détour, celle de Keenan/Hartley, construite dans les années quatre-vingt, ce qui en fait la plus ancienne maison en bois de Los Olivos.

A 15 minutes en voiture, se trouve Solvang, communément surnommée le Danemark californien ou le Disneyland danois. Si vous êtes amateurs de kitsch, cette ville mérite une escale. Autre visite folklore, le Ranch de Neverland, la propriété du défunt Michael Jackson, qui se trouve à 10 minutes du centre ville, en voiture. Le chanteur l’avait transformé en parc d’attractions.