Rita Wilson brille, Tom Hanks discret au gala des Amis américains de Blérancourt

« Ce soir, j’escorte l’héroïne de la soirée », a souri Tom Hanks entre les murs historiques d’un club privé à l’origine réservé aux femmes dans l’Upper East Side new-yorkais.

À deux jours du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, l’association The American Friends of Blérancourt a remis le premier Anne Morgan Women of Courage Award à Rita Wilson, actrice (“Nuits blanches à Seattle”, “Just Married”), productrice (“Mariage à la Grecque”, “Mamma Mia!”), compositrice et chanteuse. Elle était accompagnée de son époux-star (“Forrest Gump”, “Seul au monde”, “Le Terminal”, “La Ligne verte”).

« C’est un immense honneur d’être là ce soir », a confié l’actrice engagée dans le mouvement Time’s Up à Hollywood. « Cette soirée permet de mettre en lumière cette femme incroyable qu’était Anne Morgan », a-t-elle ajouté, dans la foule des quelque 120 invités venus participer au gala annuel de l’association. « Elle est venue en France pour aider à reconstruire le pays après la Première Guerre mondiale. Elle avait compris que les femmes étaient fortes, qu’elles pouvaient avoir une voix et changer les choses au début du siècle, à un moment où c’était inhabituel », souligne Rita Wilson, qui confie par ailleurs adorer le pays de Molière dans un français sans accent.

L’association qui célèbre cinq siècles d’amitié franco-américaine retracés au musée-château de Blérancourt dans les Hauts-de-France, a choisi l’actrice à l’unanimité pour recevoir ce premier Prix. « Rita Wilson est vraiment dans la veine d’Anne Morgan. À l’époque, si elle s’était arrêtée d’agir, l’effort de soutien aurait cessé, ce qui est le cas également dans le monde du cinéma: un film n’est réalisé que grâce aux gens qui y travaillent chaque jour », illustre la présidente de l’association Dorothea de la Houssaye.

Le prix sera à l’avenir remis en mars, à l’occasion du mois de la femme, précise le chairman du conseil d’administration Franck Laverdin. « L’idée, c’est de promouvoir une femme dont l’action entraîne l’action d’autres femmes pour développer un mouvement ou une association caritative, à l’image d’Anne Morgan qui a recruté 350 volontaires parmi ses amies pour reconstruire la Picardie », ajoute-t-il.

Le couple de star jouerait-il dans un film sur la vie de la philanthrope ? « Ma femme devrait jouer Anne Morgan. Moi, je jouerai juste un type », répond Tom Hanks, qui se dit « fier » et « chanceux » d’être dans l’ombre de son épouse pour la soirée.

Crédit : Annie Watt / AFB