“Richard” devient “Dick”: 5 surnoms américains expliqués

Image parMike Brice de Pixabay

Savoir reconnaître les surnoms américains est un petit défi. Entre les prénoms qui ont une dizaine de surnoms différents, et ceux qui n’ont rien à voir avec le prénom initial, on peut vite s’y perdre.

Les Richard sont des Dick

Ce n’est pas nous qui le disons, c’est la tradition anglaise. Il faut se rappeler qu’au Moyen Âge, il n’y avait pas beaucoup de prénoms. Richard était un prénom donné à la pelle, il fallait donc des surnoms pour se différencier. Il s’est vite transformé en Rick, puis on a fait rimer ce surnom avec un autre pour devenir un nom à part entière. C’est ainsi que Rick est devenu Dick. C’est probablement le surnom le plus dur à porter de nos jours, et le plus difficile à traduire… Dans un épisode de Desperate Housewives (saison 7, épisode 13), le personnage de Susan lance à un “Dick“, qu’il a bien la tête de son prénom, ce que les traducteurs ont traduit par “du con” en français. Bof.

Pourquoi les John sont des Jack?

Qui dit surnom, ne dit pas forcément diminutif aux Etats-Unis! Remontant au XIIe siècle, Jack était à l’origine utilisé comme nom générique pour les paysans. Au fil du temps, il s’est retrouvé dans les noms de métier comme celui de bûcheron (lumberjack) ou encore de cordiste (steeplejack). Tout comme Jack, John était aussi utilisé comme nom générique pour les roturiers et les paysans anglais (John Doe, que l’on utilise aujourd’hui pour désigner les personnes sans identité), ce qui pourrait expliquer pourquoi Jack est devenu son surnom. L’autre explication serait que les Normands ajoutaient “kin” au nom lorsqu’ils voulaient créer un diminutif. Et Jen était leur façon de dire John. C’est ainsi que John est devenu Jenkin. Le temps a transformé cela en Jakin, qui est finalement devenu Jack. Vous suivez?

Evidemment, les Harry sont des Henry

Depuis l’époque médiévale, Harry a toujours été un surnom populaire pour les Henry en Angleterre. Henry était également très populaire parmi les monarques britanniques, dont la plupart préféraient être appelés Harry par leurs sujets. C’est une tradition qui se poursuit aujourd’hui comme le prince Henri de Galles qui, une fois baptisé, est devenu le prince Harry.

Bill Clinton est en fait William Clinton

Il y a beaucoup de théories sur la raison pour laquelle Bill est devenu un surnom pour William. Le plus évident, c’est que cela faisait partie de la tendance de l’échange de lettres du Moyen Âge. Semblable à Dick et Rick, Bill est un surnom qui rime pour Will. Certains pensent que Will a été transformé en Bill pour des raisons phonétiques. A noter, lorsque William III règne en Angleterre à la fin du XVIIe siècle, ses sujets utilisaient le surnom de “roi Billy” pour se moquer de lui.

La palme d’or à Peggy pour Margaret

Peggy est l’un des surnoms les plus obscurs de cette liste, mais l’explication est assez simple. Les surnoms évidents pour Margaret sont Marg, Margie et Maggie. Il n’en faut pas beaucoup pour arriver à Meg à partir de là. Nous savons maintenant que les rimes ont joué un rôle majeur dans de nombreux surnoms. Ces surnoms se sont transformés plus tard en formes rimées Pog (gy) et Peg (gy). Bon à savoir, les Margaret peuvent aussi se prénommer Daisy, de la traduction de “Marguerite” en français.