Renaud Dutreil: “Je m’engage pour Macron comme simple citoyen”

On ne peut pas se résigner à avoir comme seul choix des candidats qui sont tous des professionnels de la politique, de Mélenchon à Le Pen en passant par Sarkozy et Fillon” . Renaud Dutreil a fait son choix pour 2017: Emmanuel Macron.

L’homme d’affaires, qui fut l’un des fondateurs de l’UMP et président du parti de droite, l’a dit dans une tribune dans l’Opinion. Et il le redit à French Morning et ses contacts sur les réseaux sociaux, auprès desquels il fait circuler sa page La droite avec Macron, “un lieu d’expression” pour celles et ceux qui veulent “se mettre en marche pour la France” . “Ces candidats n’ont fait qu’une seule chose dans leur vie: la politique. Cette caste de politiciens nous asphyxie et nous prive de nos atouts” .

Le ministre des PME et de la Fonction publique sous Jacques Chirac fait partie d’un cercle grandissant de personnalités politiques et économiques à marcher pour Emmanuel Macron. Il a quitté la politique en 2008 en démissionnant de son mandat de député de la Marne pour diriger la filiale américaine de LVMH. Il a par la suite lancé sa société d’investissement et repris la source charentaise Fontaine Jolival, l’eau du PSG. Aujourd’hui, nommé chairman de FTI Consulting France, il vit à Paris mais conserve une résidence à New York, où son épouse Christine est toujours en charge de la fondation Anne Fontaine.

Sens de l’Etat” , “un jeune président qui peut redonner à la France son rang perdu par la médiocrité des hommes politiques” , “charismatique avec une vraie qualité d’écoute” , “un bol d’air frais” … Renaud Dutreil ne tarit pas d’éloges à l’égard de son champion. Qu’importe si certains aspects du programme de l’ancien ministre restent obscurs – “ça viendra” – ou s’il traine son passé de banquier d’affaires chez Rothschild comme un boulet auprès d’une partie de l’opinion. “Le terme de banquier d’affaires donne lieu à des interprétations qui n’ont rien à faire avec la réalité du métier. C’est un conseiller en investissement, glisse-t-il. Les entreprises ont besoin d’être conseillées dans leur développement. Il a notamment conseillé le groupe Danone et on est fier que ce soit un leader mondial, surtout à un moment où les Français ont peur de la perte du patrimoine industriel.

Renaud Dutreil n’est pas le seul à droite à voir d’un bon oeil une possible candidature du fondateur d’En Marche: un sondage Odoxa de début septembre montre que le souhait d’une entrée en campagne est plus élevé chez les sympathisants de droite (58%) que chez les sympathisants de gauche (38%).

Pourrait-il être un ministre sous Emmanuel Macron ? “Je le soutiens sans ambition politique, précise-t-il. Je ne reviens pas sur le sentier de l’Assemblée nationale, mais je considère qu’avec mon expérience double – entrepreneur et homme d’Etat – je peux être entendu. Je m’engage comme simple citoyen.