Rémuneration: les PDG américains terrassent les français

Aux Etats-Unis, le boss le mieux payé est Timothy D. Cook (ci-contre), le successeur de Steve Jobs à la tête d’Apple. En 2011, il a perçu un revenu de 378 millions de dollars, soit 42.000 dollars de l’heure, selon les classements du Wall Street journal et du New York Times établis à partir des rapports annuels des grandes entreprises américaines en avril et mai 2012. Un joli pactole qui s’explique par l’attribution au patron d’un million d’actions qui ne pourront être vendues avant 2016 pour la moitié d’entre elles, et 2021 pour l’autre. Les patrons français sont loin derrière: la palme d’or du PDG le mieux rémunéré est attribuée à Jean-Paul Agon, de l’Oréal, qui a engrangé (seulement) 10,7 millions d’euros en 2011, selon un rapport publié le 14 février 2012 par la société de conseil aux actionnaires Proxinvest.

Pris dans son ensemble, le haut-patronat français gagne beaucoup moins que l’américain. Les 100 patrons les mieux payés aux Etats-Unis ont empoché en moyenne 14,4 millions de dollars en 2011 alors que les patrons du CAC 40 ont perçu une rémunération moyenne de 4,11 millions d’euros. Un écart réduit par le cours élevé de l’euro par rapport au dollar, mais qui demeure abyssal.