Redford, Scorcese, Di Caprio… au festival de Santa Barbara

 

La 29e édition du festival international du film de Santa Barbara s’ouvre ce jeudi sur un plateau de choix.  Durant dix jours près de 200 projections sont programmées et pas moins de quinze acteurs et réalisateurs nommés pour les Oscars sont attendus sur le tapis rouge. Parmi eux, le réalisateur de “American Hustle”, David O Russell, mais aussi Cate Blanchett, Robert Redford, Leonardo Di Caprio, Martin Scorcese, Bruce Dern ou Jared Leto seront au centre des attentions.

La grande « papesse » des médias, Oprah Winfrey, viendra quant à elle en voisine (sa propriété se trouve à Montecito) animer une soirée spéciale mercredi 5 février. « Nous accueillerons certainement cette année la plus belle sélection de la décennie écoulée », souligne avec emphase le directeur exécutif du festival, Roger Durling. « Le travail fourni par les équipes des films présentés touche au génie. »

Dans l’écrin du Arlington Theatre, cinéma construit en 1931, les réalisations françaises seront une nouvelle fois à l’honneur. En 2011, Jean Dujardin, Bérénice Béjo et Michel Hazanavicius y avaient triomphé lors de la présentation de « The Artist », avant qu’Omar Sy ne vienne défendre « Intouchables » l’année suivante.

Cette fois le festival a décidé de rendre un hommage spécial à l’actrice-réalisatrice-productrice Julie Delpy. La dernière journée de cet événement, dimanche 9 février, lui sera entièrement consacrée, à travers la présentation de sa trilogie « Before Midnight », « Before Sunrise » et « Before Sunset ». L’intéressée sera ensuite conviée à une conversation avec le public sur son travail, en compagnie de l’acteur Ethan Hawke.

De son côté, la jeune actrice Adèle Exarchopoulos, 20 ans, déjà sacrée à Cannes au printemps dernier pour « La Vie d’Adèle », recevra mardi 4 février le Virtuoso Award pour sa prestation dans le film d’Abdellatif Kechiche.

Autres réalisations françaises retenues dans la sélection, « Pour une femme » de Diane Kurys, « L’image manquante » de Rithy Pahn, « Le chef » de Daniel Cohen, « Eastern Boys » de Robin Campillo, ou encore « Moi, Moche et Méchant 2 » de Pierre Coffin, très bien placé pour les Oscars en mars prochain. « Paulette » de Jérôme Enrico et « Victor Young Perez » de Jacques Ouaniche complèteront la présence tricolore, tandis que Bérénice Béjo viendra défendre “Le Passé” du réalisateur iranien Asghar Fahjadi…

Plus de renseignements : www.sbiff.org