Qu’est-ce que je risque à aller au Canada avec un J-1 ?

Montréal est souvent une destination rêvée des jeunes stagiaires en pleine découverte du continent américain. Pour y passer un week-end ou juste parce que vous adorez le sirop d’érable, le jeu en vaut évidemment la chandelle. Mais qui dit Canada dit sortie du territoire et passage de douane. Bien que possible avec un visa J-1, quelques précautions sont à prendre pour votre petite escapade.

Votre Visa

Avant toute chose, vérifiez bien que vous êtes en possession d’un J-1 avec “multiple entries” et non “single entry”. Sans ce précieux M sur votre visa, impossible pour vous de rentrer plus d’une fois aux Etats-Unis.

Quand partir ?

Ensuite choisissez bien vos dates. Evitez de partir chez nos amis canadiens après la fin de votre stage, c’est à dire en dehors de la validité de votre DS-2019. Après cette date, vous bénéficiez de la “grace period” qui vous permet rester sur le territoire américain 30 jours après votre stage, mais durant laquelle toute sortie du territoire est définitive. Passez la frontière durant cette période vous empêcherait rentrer aux Etats-Unis, étant donné que pour les autorités, vous n’y avez plus rien à faire.

Contactez votre sponsor

Prévenez votre sponsor au moins 2 semaines avant votre départ. Ce dernier doit surtout contresigner votre DS-2019 ce qui vous permettra notamment de repasser la douane à votre retour. De manière générale, prévenez votre sponsor lors de vos déplacements en dehors du territoire américain. Une démarche qu’a entrepris Laura, titulaire d’un visa J-1 Research/Scholar. “J’ai eu à remplir un papier pour demander la sortie du territoire, je l’ai fait un mois avant pour être sûre […] Dans mon cas, cette signature est valable un an et me permet donc pendant un an de sortir et rentrer aux Etats-Unis sans soucis“. Une durée de validité qui varie cependant selon les sponsors.

Si aucune barrière légale n’empêche alors un détenteur de visa J-1 de partir à l’étranger depuis les Etats-Unis, un nombre trop important de sorties du territoire pourrait paraître louche. Le douanier pourrait se demander pourquoi aller visiter d’autres contrées alors que vous avez remué ciel et terre pour venir au pays du vieil Oncle Sam. “C’est toujours suspect de quitter le pays. J’ai eu de nombreuses questions quand je suis allée au Canada l’été dernier et lorsque j’en suis revenue, mais aussi lorsque je suis revenue de Saint-Martin“, explique Olivia qui est arrivée aux Etats-Unis avec un visa J-1 Trainee.

Pour entrer au Canada

Enfin, n’oubliez pas que le Canada est un pays comme les autres. Les touristes se rendant, par avion au Canada doivent au préalable se munir d’une Autorisation de Voyage Electronique (AVE), genre d’ESTA à la canadienne. La demande se fait en quelques minutes sur le site du gouvernement canadien. En revanche, vous n’en avez pas besoin pour entrer sur le territoire si vous voyagez par voies terrestre ou maritime.