Qu’est-ce que je risque à rapporter de l’alcool de France aux USA?

Cette bouteille de grand-cru Saint Emilion en promo, ce serait sympa de la ramener aux Etats-Unis, et tant qu’à faire d’en ajouter une ou deux autres dans les valises.

Mais en avez-vous le droit ? Que risquez-vous à passer la frontière américaine avec une bouteille de Dom Pérignon ?

“Généralement, un litre d’alcool par personne de 21 ans ou plus peut entrer aux Etats-Unis sans taxes”, nous explique dans un e-mail Anthony Bucci, porte-parole des US Customs and Border Protection.

Si vous voyagez avec des quantités supplémentaires, des taxes (IRS et “duty”) s’appliqueront, et il ne faut donc pas oublier de les déclarer. Ces sommes seront estimées et collectées à un “port d’entrée” du territoire (voire la liste ici).

Les montants de ces taxes ne sont pas élevés : quelques centimes par bouteilles. Attention, toutefois : ces montants sont donnés à titre indicatif par le service des douanes, et peuvent “varier selon les circonstances”.

Pour une consommation personnelle, “il n’y a pas de limite fédérale sur les quantités maximales d’alcool qu’une personne peut importer aux Etats-Unis. Cependant, des volumes importants pourraient faire croire que cette importation se réalise dans un but commercial”, indique le site des US Customs. Et là, d’autres taxes et formalités s’appliquent.

A noter : les boissons alcoolisées achetées dans les magasins duty-free en France sont aussi soumises aux taxes. Les personnes de moins de 21 ans ne peuvent pas amener de l’alcool sur le territoire, même pour un cadeau. Enfin, il est interdit d’amener de l’absinthe sur le territoire américain.