Que nous réserve Coney Island cet été ?

Crédits : Flickr - chris

On se rend évidemment à Coney Island pour sa plage de sable longue de plus de 4km. La baignade y est autorisée en présence de sauveteurs, de 10am à 6pm. Il est aussi très agréable de se balader sur son iconique promenade en bois. Mais il y a beaucoup d’autres choses à faire aussi.

Faire le plein de sensations à Luna Park

Ce parc d’attractions a ouvert pour la première fois à Coney Island en 1903. Après avoir affronté plusieurs incendies, il existe toujours mais dans une version plus moderne. Une ambiance particulière y règne. Luna Park a servi de décor à beaucoup de films et de séries télévisées. En ligne, un pass illimité existe pour un jour spécifique à $29. Sur place, il est possible d’acheter une carte et de la charger avec des crédits (les plus grosses attractions coûtent 8 crédits). Un crédit vaut $1.

Prendre un verre sur le rooftop de Kitchen 21

Coney Island a aussi son rooftop… avec vue sur l’Atlantique ! Il fait partie du restaurant Kitchen 21 (3052 W 21st St, Brooklyn), ouvert il y a trois ans et installé dans un bâtiment historique qui vaut le détour. Le rooftop est l’endroit parfait pour observer les feux d’artifice du vendredi soir tout en sirotant un verre. Pour s’y rendre depuis l’arrêt de subway Stillwell Avenue, il suffit de marcher jusqu’à la promenade de bois, puis de la longer vers l’ouest jusqu’à la 21ème rue.

Voir un film sur la plage

S’offrir une séance de cinéma gratuite et en plein air est possible dans de nombreux parcs à New York. Coney Island, cependant, propose la même chose avec les pieds dans le sable et l’océan Atlantique en fond. Quatre séances sont prévues cet été : “The Greatest Showman” lundi 9 juillet, “Retour vers le futur” le lundi 30 juillet, “Coco” le lundi 6 août et “Black Panther” lundi 20 août. Infos ici.

Feu d’artifice

Depuis plusieurs années, Coney Island organise des feux d’artifices tous les vendredis de fin juin à début septembre à 9:30pm. Le meilleur endroit pour les observer est depuis l’intérieur du Luna Park.

Coney Island Museum

C’est le meilleur moyen d’en apprendre plus sur ce lieu si particulier qu’est Coney Island. Il s’attarde sur l’histoire du mythique parc d’attractions et de la presqu’île en général, on peut même y voir des parties d’anciens manèges. Le petit bar à la sortie permet de faire le point sur la visite. Le musée est très accessible, il se situe au 1208 Surf Ave, non loin de l’arrêt de métro Stillwell Avenue. Il se visite du mercredi au dimanche et coûte $5 pour les adultes.

Coney Island Circus Sideshow

Les “sideshows” de Coney Island ont débuté en 1880. Ces spectacles à la mise en scène humoristique rassemblent des artistes réalisant des performances plus dangereuses les unes que les autres : avaler des épées, cracher du feu, contorsions… Il rappelle les shows burlesques des années 1920 et ont lieu dans le musée de Coney Island quotidiennement du dimanche 7 juillet au lundi 2 septembre.

Coney Art Walls

Coney Island a aussi son musée à ciel ouvert : Coney Art Walls. En se baladant sur la 15ème rue, à côté du manège Thunderbolt, on peut découvrir plusieurs œuvres de street art reprenant des éléments de la culture populaire américaine, comme une illustration morbide représentant un Ronald Macdonald disséqué. Le musée à ciel ouvert est accessible tous les jours de 12pm à 8pm.

Soutenir les Cyclones, l’équipe de base-ball de Coney Island

Les sportifs trouveront aussi leur compte à Coney Island. Aller voir l’équipe de base-ball locale, les Cyclones, ne coûte pas plus d’une vingtaine de dollars. La saison s’étend jusqu’au 3 septembre et beaucoup des matches se concluent par un feu d’artifice.

Arpenter les rues de Little Odessa

Aussi connue sous le nom de Brighton Beach, Little Odessa est l’endroit parfait pour se dépayser. De nombreuses enseignes sont tenues par des Russes et proposent des spécialités du pays. Il vaut mieux s’y rendre l’estomac vide pour tester les différents mets. Pour vous y rendre depuis Coney Island, suivez la promenade en bois qui longe la plage en marchant vers l’est.