Dans la presse US: Hollande à Washington, mais avec “quelle femme”?

Pendant sa conférence de presse, François Hollande a annoncé une série de mesures pour relancer l’économie française. Aux Etats-Unis, les journalistes ont surtout retenu les quelques minutes que le chef de l’Etat a consacré à sa liaison avec l’actrice Julie Gayet.

USA Today, qui rappelle que François Hollande est attendu à Washington en février dans le cadre d’une visite d’Etat, assure que “le président vient toujours à Washington le mois prochain, mais n’a pas décidé quelle femme allait venir avec lui“, précisant qu’il donnerait une réponse prochainement. “Le Président Obama et la Première Dame Michelle Obama doivent organiser une réception d’Etat pour Hollande… et quelqu’un, même s’il est possible que le président français s’y rende seul“.

Reprenant une dépêche de l’Associated Press, le Washington Post et d’autres medias soulignent la colère de François Hollande face à cette affaire. “Le président français est indigné par l’article du tabloïd” Closer, auteur des révélations sur la liaison extraconjugale du chef de l’Etat, titrent-ils.

Bon élève, le Wall Street Journal évoque bien les mesures économiques annoncées par François Hollande, mais choisit aussi de titrer sur le Gayet-Gate. “Le président français décrit sa vie privée comme douloureuse“, écrit le quotidien économique. Le Boston Herald la décrit comme “complexe“.

Pour le New York Times, François Hollande “a réalisé, pendant cette conférence de presse, le numéro d’équilibriste le plus délicat de sa carrière politique“. Le quotidien insiste sur les ramifications politiques de cette histoire. “L’épisode a basculé dans l’arène politique avec des questions sur le statut de Mme Trierweiler, première Première Dame non-mariée de France, et sur la distraction potentielle qu’il engendre à l’heure où les faiblesses économiques du pays s’accroissent“.

Le Times ne manque pas de rappeler que François Hollande n’est pas le seul chef d’Etat français à connaitre une vie sentimentale agitée: Nicolas Sarkozy aussi, et avant lui, François Mitterrand, qui avait “une famille secrète“. Le couple présidentiel se montrera-t-il à Washington avec les Obama ? La suite au prochain épisode.