Poussez la chansonnette dans les piano bars gays du Village

Que vous soyez fan de Liza Minnelli, de Madonna, ou que vous connaissiez par cœur les standards de Louis Armstrong, vous ne pourrez être que séduits par les piano bars de Greenwich Village.

Et même ceux d’entres vous qu’il faut trainer pour aller voir une comédie musicale adoreront l’ambiance de ces institutions new-yorkaises. French Morning a sélectionné trois piano bars, tous situés autour du Stonewall National Monument, un petit parc qui rend notamment hommage aux LGBT ayant participé aux émeutes de 1969 en réaction à un raid policier contre le bar gay Stonewall Inn voisin. Même si le drapeau arc-en-ciel flotte devant ces bars, les hétéros sont les bienvenus. Notre conseil: aller de l’un à l’autre en fonction de l’ambiance et du répertoire.

3- The Monster

monster

Quand on entre au Monster, on tombe d’abord sur un imposant comptoir cylindrique, surmonté de lustres. Au centre, les serveurs musculeux dans leurs marcels étriqués, s’agitent pour servir la clientèle très masculine des lieux. Dans la salle, un piano à queue est entouré de tabourets de bar, occupés par des chanteurs amateurs. Côté déco, il y a de tout: fausses gargouilles, poster de Judy Garland, statues africaines et dorures dignes d’un restaurant chinois. C’est éclectique mais sympathique! Et l’ambiance est très chaleureuse! Les bons chanteurs se risqueront à la chansonnette, les autres feront du playback et tout le monde applaudira le pianiste, tiré à quatre épingle. Si vous croisez le patron, il vous racontera peut être que Sarah Jessica Parker et Matthew Broderick ont débarqué un dimanche. The Monster est ouvert tous les soirs et les sessions piano bar commencent à 9pm. Passez au distributeur avant d’entrer car les cartes ne sont pas acceptées. The Monster, 80 Grove StreetSite

2- Marie’s Crisis Café

marie's

Changement total d’ambiance chez Marie’s Crisis Café, ancien lupanar dans les années 1850. Le bar se situe dans un sous-sol recouvert de boiseries et éclairé par des dizaines de guirlandes. Il n’y a que cinq ou six tables mais très vite tout le monde se lève et encercle le piano, élément central du Marie’s Crisis. La clientèle est beaucoup plus hétérogène qu’au Monster et rassemble surtout des fans de comédie musicale. Côté répertoire, on a entendu du Barbra Streisand, “I got you!” de Grease, mais aussi des morceaux d’Hamilton, le musical qui cartonne à Broadway. Au fond de la pièce, se trouve le bar avec l’inscription “Liberté”, Egalité, Fraternité”, gravée sur un mur-miroir. Les séances de piano bar ont lieu tous les soirs à partir de 9pm. Cash only là aussi! Marie’s Crisis Café, 59 Grove StreetSite

1- The Duplex

duplex

C’est au rez de chaussée de cet établissement ouvert dans les années 50 que vous trouverez le piano bar. Cette fois, pas de groupies autour du piano, mais un micro à la disposition de qui veut se lancer. Le reste de la clientèle est bien sûr autorisé à faire les choeurs! Derrière son comptoir, le barman au débardeur moulant dispose lui aussi d’un micro et n’hésite pas à mettre de l’animation. La clientèle nous a paru un tantinet moins jeune qu’au Monster et au Marie’s Crisis, et les tours de chants moins enflammés, mais le “one woman show” de la serveuse vaut le détour. Le piano bar débute à 9pm. Les cartes bancaires sont acceptées. The Duplex, 61 Christopher Street. Site