Pourquoi y a-t-il autant de moquette dans les maisons américaines ?

Moquette maisons américaines

Les Américains semblent vouer un amour inconditionnel à la moquette, beige et épaisse de préférence, qui a tendance à s’inviter dans chaque pièce de leur habitation. Pourquoi un tel engouement pour ce revêtement de sol ? C’est la question bête de la semaine.

L’industrie de la moquette aux États-Unis remonte à la fin du XVIIIème siècle lorsque William Sprague ouvre la première usine de tissage à Philadelphie en Pennsylvanie. La moquette, qui est alors tissée à la manière d’un tapis, est synonyme de succès et de richesse et prend place dans les établissements les plus luxueux.

Ce revêtement de sol a connu un véritable essor sur le territoire américain au début du XXème siècle grâce à l’invention de la technique dite de « tuftage ». Cette méthode de fabrication, qui a vu le jour à Dalton en Géorgie, connue comme la capitale mondiale de la moquette, représente aujourd’hui plus de la moitié de la production mondiale et les plus grandes entreprises de fabrication de moquette sont toujours installées dans cet État américain.

« C’est un procédé révolutionnaire qui a permis de fabriquer plus rapidement de grandes quantités de moquette et comme elle est proposée dans un format de grande largeur, elle permet de recouvrir toute la surface d’une pièce sans jointure », indique Gary Denson, revendeur de moquette à Miami. Son coût est alors beaucoup plus abordable que les autres revêtements de sol, ce qui a incité les constructeurs américains à s’en servir dans un souci d’économie lors du boom immobilier de l’après Seconde Guerre Mondiale.

Synonyme de confort et d’esthétisme, la moquette tuftée assure par ailleurs une isolation thermique et acoustique, si bien qu’aucune pièce n’en est privée. « Il arrive parfois que les clients m’en réclament pour leur salle de bains ou leur cuisine », sourit le spécialiste. Heureusement, pour satisfaire la demande, il existe aujourd’hui de la moquette spéciale pour pièces humides. « C’est une moquette synthétique, généralement en polyamide, résistante à l’eau et dont les fibres sèchent rapidement pour atténuer l’humidité », précise le revendeur.

Ainsi, la moquette est devenue au fil du temps le revêtement de sol le plus apprécié aux États-Unis. Quant au choix de la couleur beige, il y a là aussi une explication. « Il existe une grande variété de coloris, mais le beige est la couleur qui se marie bien avec le reste de la décoration d’une pièce et il est difficile de s’en lasser », souligne Gary Denson.

Quant à l’entretien de la moquette, le spécialiste conseille de passer l’aspirateur au moins une fois par semaine et pour un nettoyage en profondeur, ou pour venir à bout de certaines taches, il recommande d’utiliser différents produits comme la poudre sèche, le shampoing pour moquette ou le spray détachant. « L’entretien est assez simple, ce qui est idéal pour les Américains qui ont tendance à être plutôt feignants », ironise le revendeur qui précise que certains revêtements de sol requièrent un entretien beaucoup plus rigoureux. « Le parquet en bois par exemple doit être poncé, teinté puis verni régulièrement, c’est assez fastidieux. La moquette permet ainsi d’oublier tous ces désagréments car il est plus facile de l’enlever et d’en remettre une neuve à la place ».