Pourquoi les plaques d’immatriculation texanes n’ont-elles pas de voyelles ?

Plaque d'immatriculation au Texas

Les plaques du Lone Star State ont beaucoup changé au fil des ans. Parmi ces modifications figurent leur taille, leur couleur et le nombre de caractères. Ce n’est qu’à partir de 1960 que les Texans ont pu les personnaliser.

Les lettres «I» et «O» ont été supprimées pour ne pas être confondues avec les chiffres «1» et «0». Selon le très sérieux quotidien The Austin American-Statesman, il semblerait que les voyelles soient exclues pour empêcher une malencontreuse épellation d’un mot ou d’un préfixe pouvant être considéré comme offensant ou vulgaire. « Les plaques générales sont actuellement composées de sept chiffres, ou de trois lettres et de quatre chiffres ou de trois chiffres suivis de quatre lettres. Les voyelles ne sont pas utilisées dans les plaques standard, mais elles sont utilisées dans des plaques personnalisées », précise Adam Shaivitz, porte-parole du Texas Department of Motor Vehicles.

Mais attention, leurs propriétaires doivent suivre un ensemble de règles avant que leur orthographe ne soit approuvée. « Pas plus de 6 lettres ou chiffres ne sont autorisés. Par contre, les Texans peuvent ajouter des espaces, des traits d’union, des points, des coeurs, des étoiles ou encore des silhouettes du Texas », rajoute Adam Shaivit,  qui souligne que le refus de ces demandes est une façon d’éviter certains messages susceptible de provoquer une confrontation désagréable entre les automobilistes.

Le service en charge des immatriculations dispose d’une équipe de cinq personnes qui examinent les requêtes personnalisées pour rechercher tout élément indécent ou trompeur. Si elles le trouvent, elles peuvent rejeter la demande. 96% sont en règle.

Avant d’en faire la demande, les Texans doivent déterminer si leur message exclut l’un des éléments suivants:

– Indécence: référence à un acte sexuel comme les abréviations “SND @ NUDE” et “DATBUTT”.

-Vulgarité

-Messages désobligeants: expression de haine envers un certain groupe ou dégradant envers des personnes, mots associés à des organisations qui promeuvent de telles attitudes.

-Activités illégales: Désolé, “GOT POT”, “HIGH LIF” et “ECSTASY” ne sont pas autorisés.

-Représentation erronée des entités gouvernementales: tout ce qui pourrait amener les conducteurs à croire qu’ils sont derrière un responsable de l’application de la loi ou un représentant gouvernemental, comme «TEXDPS» ou «PRESDNT».