Pourquoi les citrouilles sont-elles l’emblème d’Halloween ?

Elles sont les visages d’Halloween. Creusées, décorées et mangées, ces cucurbitacées ont la cote pendant l’automne. Mais comment sont-elles devenues l’emblème quasi officielle de la fête qui fait peur ? C’est la question bête de la semaine.

L’utilisation du nom “jack o’lanterns” (le nom en anglais des citrouilles creusées et illuminées d’une bougie) remonterait au XVIIème siècle, en Angleterre, mais elle trouve son origine dans une ancienne légende irlandaise, celle qui raconte l’histoire de Stingy Jack, ivrogne et avare. Un jour, le diable décide de le condamner à l’enfer mais Stingy Jack le dupe et arrive à obtenir qu’il le laisse tranquille à jamais.

Mais lorsque plusieurs années plus tard il meurt, il est refusé à la fois au paradis et en enfer. Le diable lui conseille de revenir d’où il vient, mais le chemin étant sombre il lui offre des braises de l’enfer qu’il place dans un navet pour faire office de torche. Depuis ce jour il est condamné à errer entre le monde des vivants et des morts avec sa torche. De cette légende est née la tradition, millénaire, de placer des navets creusés et illuminés au seuil des maisons pour chasser les esprits.

Quelque part au court du XVIIè ou XVIIIè siècle, la légende de Stingy Jack et Halloween se sont croisées: les navets creusés sont devenus les compagnons indispensables des processions d’Halloween (fête d’origine celte célébrant les morts).

L’immigration irlandaise aux Etats-Unis a fait évoluer la tradition: les navets ont été remplacés par des citrouilles au milieu du XIXe siècle. « La citrouille a été choisie naturellement pour remplacer le navet, car c’est un légume emblématique pour les colons explique Cindy Ott, auteur de “The curious history of an American icon”. C’est le premier légume qu’ils ont consommé quand ils sont arrivés, avant d’importer leurs propres légumes ». Et depuis, la passion américaine pour la citrouille n’a cessé de croître, avec la taille des pumpkins elles-mêmes.