Pourquoi les radiateurs sont-ils aussi bruyants à New York ?

Crédit photo: Streeteasy.com

“Pschiiiittt”, “tac tac tac”. Si ces bruits de claquement et de cocotte minute vous paraissent familiers, c’est que vous habitez sans doute dans un vieil immeuble de New York avec ses tuyaux apparents et ses gros radiateurs en fonte. Mais pourquoi ce système de chauffage est-il aussi bruyant ? C’est la question bête de la semaine.

Penchons-nous d’abord sur le fonctionnement de ces radiateurs à vapeur. A la base de ce système développé au début du XXème siècle à New York, la chaudière (boiler), généralement située dans le sous-sol de l’immeuble. Cette chaudière fait bouillir l’eau qui se transforme en vapeur et circule dans un tuyau jusqu’à votre radiateur. Pendant son voyage, cette vapeur finit par se refroidir et se condenser, avant de retourner jusqu’à la chaudière à l’état liquide et de recommencer un nouveau cycle.

La plupart des immeubles anciens à New York ne possèdent qu’un tuyau par lequel circule à la fois la vapeur et l’eau. Au contact du métal froid du tuyau, la vapeur va se transformer en eau, redescendre en direction de la chaudière et entrer en contact direct avec la vapeur qui monte. C’est ce choc entre les deux qui créé ce bruit de claquement dans le tuyau”, explique Dan Holohan, spécialiste des systèmes de chauffage aux Etats-Unis et auteur du livre The Lost Art Of Steam Heating. Cet expert à la retraite ajoute que “l’eau et la vapeur circulent dans deux tuyaux séparés dans les plus grosses constructions comme l’Empire State Building”. 

Ces radiateurs à vapeur disposent également d’une vanne d’air (air vent) qui s’ouvre et qui se ferme afin d’expulser l’air présent dans le radiateur. “Parfois, les vannes qui n’ont pas été remplacées depuis longtemps n’arrivent plus à se fermer ou s’ouvrir totalement, et laissent échapper de la vapeur en même temps que l’air. C’est ce qui provoque ce bruit de sifflement ou de cocotte minute“. L’expert ajoute qu’il “suffit de demander à votre gardien de changer la vanne pour éviter ce problème”. 

Une chaudière mal entretenue peut également être à la base d’une distribution inégale de vapeur dans l’immeuble. C’est ce qui explique que vous soyez parfois obligés d’ouvrir vos fenêtres en plein hiver, ou au contraire d’enfiler un deuxième pull à cause du froid. Le management des immeubles répond souvent aux plaintes des résidents en augmentant encore plus le chauffage. “C’est une aberration“, estime Dan Holohan, qui explique que plus on augmente la pression de la vapeur, moins elle circule correctement. “La solution est inverse, il faut baisser la pression du chauffage pour que la vapeur circule de manière pus homogène dans les tuyaux et les radiateurs”.

Si les chauffages à vapeur peuvent être bruyants, Dan Holohan estime qu'”un volume sonore trop important n’est pas normal et résulte d’un manque d’entretien de la chaudière et des radiateurs”. Véritable amoureux de ce système de chauffage, il ajoute qu’il faudra compter sur lui pour encore des générations à venir. “Il coûterait bien trop cher de remplacer un système comme celui là qui est encore efficace et pas cher”.

Quoiqu’il en soit, ce système de chauffage n’en finit pas d’exaspérer les New-Yorkais, qui s’en plaignent sur de nombreux forums en ligne. Même le cinéma en parle, comme lorsque Will Ferrel dit “Buddy” demande “quel est cet horrible bruit provenant de cette boîte maléfique en dessous de la fenêtre? dans le film de Noël “Elfe”. Face à ces plaintes, Dan Holohan encourage à consulter son site internet, qui permet “autant de discuter en ligne de ses problèmes de chauffage que de pouvoir être mis en relation avec des professionnels”.