Pourquoi les Américains snobent-ils les surgelés? 

(Article partenaire). Question surprenante pour tout Français fraîchement installé à New York: mais pourquoi donc est-il si difficile de trouver des surgelés de qualité ici? Et pourquoi ce culte du « fresh, not frozen » ?

C’est la question qu’Elisabeth de Kergorlay, une Française de New York s’est longtemps posée avant de décider de changer les choses –ainsi que les idées reçues du consommateur américain– et de créer son magasin 100% surgelés, Babeth’s Feast.

Elle revient pour nous sur les 7 mythes américains concernant les surgelés :

Mythe #1: Les surgelés seraient chargés en sodium
« Nous l’entendons souvent chez Babeth’s Feast, les clients sont persuadés que les surgelés sont trop salés. On doit leur expliquer que nos plats préparés sont tout simplement salés comme le demande la recette, pas plus qu’un plat maison. »

Mythe #2: Les légumes surgelés auraient perdus tous leurs nutriments
« C’est certainement le plus répandu des mythes du surgelé : le consommateur américain pense que le processus de congélation et la longue période de conservation font disparaitre les nutriments des légumes. Ils sont surpris lorsqu’on leur apprend que c’est en fait tout le contraire ; les nutriments sont mieux conservés dans les légumes surgelés, puisque ceux-ci sont congelés au top de leur maturité. »

Mythe #3: lls sont pleins de conservateurs
« Le plat surgelé préparé serait nécessairement plein de conservateurs, puisqu’il se garde si longtemps. C’est en fait le contraire: la congélation remplace le conservateur, de la façon la plus naturelle possible. »

Mythe #4: Surgelé ne peut pas être naturel
« Pour l’Américain, surgelé veut dire « processed ». Il imagine des ingrédients crées en laboratoire et assemblés dans de grosses usines. Mais cela n’a rien à voir avec le fait que le produit soit surgelé ou pas. Si le produit d’origine est naturel, il le sera tout autant à la décongélation. »

Mythe # 5: Surgelés = junk food
« Le surgelé rimerait avec pizza, broccoli à la sauce au fromage, chicken nuggets et compagnie. Ce n’est plus le cas aujourd’hui ; le rayon surgelé a évolué. Nos clients sont étonnés de découvrir une gamme de plats saine et variée chez Babeth’s Feast. »

Mythe # 6: Les surgelés font grossir  
« Encore un mythe qui n’a rien à voir avec le fait que le produit soit surgelé. Le surgelé est sujet aux mêmes règles de diététique que les produits frais : varier les aliments, surveiller les portions et éviter les produits trop complexes. »

Mythe # 7: Les surgelés n’ont pas de goût
« Si beaucoup de surgelés sur le marché américain sont fades, c’est principalement car leur recette l’était à la base. La congélation en elle-même n’altère pas le goût mais, au contraire, le préserve ! »

Depuis plus d’un an maintenant, Babeth’s Feast ouvre les esprits à propos du surgelé, dans l’Upper East Side où est installée la boutique, mais aussi sur internet. Le tout a un accent français: la fondatrice a trouvé l’inspiration dans le surgelé haut-de-gamme de l’hexagone, mais sans excès. On trouve aussi les grands classiques de la « confort food » américaine. « Nous sommes French-inspired mais pas French-imposing » a l’habitude de dire Babeth.

Site et commande en ligne ici