Pourquoi investir dans des obligations municipales ?

Pour en savoir plus

 

Contacter Olivier Allain au 631-815-6737

Ou par e-mail

Site

(Article partenaire) Les obligations municipales (“municipal bonds”, ou simplement “munis”) sont un grand classique du portefeuille de l’investisseur américain typique. Leur principal avantage est fiscal: contrairement par exemple aux obligations de sociétés, les intérêts sont exonérés d’impôt fédéral (et souvent également d’impôt local).

Les “munis” ont aussi l’avantage d’être historiquement faiblement corrélés aux autres classes d’actifs. La taille du marché américain est telle – 3.700 milliards pour plus de 50.000 émetteurs- que tout investisseur devrait s’y intéresser. Voici quelques éléments pour vous y retrouver:

Rendement imposable équivalent

Prenons le cas d’une obligation municipale avec un rendement de 5 % et d’un contribuable imposé à 28 %.
RIE = 5,00 (rendement de l’obligation municipale) / (1 – 0, 28). Cela revient à 6,94 %. Donc, 5,00 % / 0, 72 = 6,94 %

Le fait est qu’une obligation municipale ayant un rendement de 5 % offrira un meilleur rendement que celui de nombreuses obligations imposables à rendements plus élevés.

En général, les obligations municipales entrent dans l’une des deux catégories: obligations générales ou obligations-recettes.

Obligations générales

Les obligations générales sont émises par des entités gouvernementales et sont entièrement assurées par l’État (à travers les impôts sur le revenu, l’impôt foncier, les impôts sur les ventes et sur les véhicules), mais elles ne sont pas assurées par les fonds d’un projet spécifique, comme une autoroute à péage. Dans de nombreux cas, le terme « obligations générales » signifie que l’émetteur a le pouvoir illimité de soumettre les résidents à une taxe pour ainsi payer les créanciers obligataires.

Obligations-recettes

Les paiements sur le capital et les intérêts pour les obligations-recettes sont garantis par les produits générés par l’émetteur et comprennent généralement : des organismes sans but lucratif, des entreprises du secteur privé (comme les hôpitaux et les universités), des entités fournissant un service public (comme les autorités en matière de services publics et de transports en commun).

Risques

Les médias font toujours grand cas des défauts des villes, telle Detroit récemment. Mais la réalité est que le taux de défaut des obligations municipales est très faible, particulièrement lorsqu’on le compare aux obligations de sociétés américaines.

Depuis 1970, seulement 0,05 % des obligations municipales cotées « A » ont fait défaut. En revanche, les obligations de sociétés cotées « A » ont eu un taux de défaut de 2,73 %. (Source : Services aux investisseurs de Moody’s, à partir de juillet 2015).

Comment les taux d’intérêt affectent les cours des obligations

Puisque les obligations sont émises à des taux d’intérêt, appelés taux du coupon, sur la base du taux actuel des fonds fédéraux, le changement des taux d’intérêt adopté par la Réserve fédérale peut entraîner l’augmentation ou la diminution de la valeur des obligations existantes. Par exemple, si une obligation actuelle est émise à un taux du coupon de 4 %, la valeur de l’obligation diminue automatiquement si les intérêts augmentent et on émettra une nouvelle obligation comportant des conditions identiques et ayant un coupon de 5 %.

“Echelonner les obligations” est une stratégie attrayante actuellement car cela peut aider à gérer le risque de taux et à prendre des décisions de réinvestissement régulières au fil du temps, ce qui offre la souplesse nécessaire pour investir dans différents crédits et scénarios de taux d’intérêt.

Aucun instrument d’investissement n’est parfait et comme tous les “munis” ont leurs défauts. Mais ils ont toute leur place dans un portefeuille américain d’investissement diversifié et équilibré.

——-

Si vous voulez plus d’information ou simplement obtenir une LISTE D’OBLIGATIONS GRATUITE, veuillez cliquer ici

Depuis plus de 15 ans Olivier Allain offre des stratégies pour les Français expatriés aux États Unis leur permettant d’accroître et de protéger leur patrimoine, en tirant le meilleur parti du système américain tout en maîtrisant les risques.”

Avez-vous mis en place les bons investissements pour relever les prochains défis financier?

Contacter Olivier Allain au 631-815-6737 ou bien par e-mail :

[email protected]
www.ConservativeWealth.com

Olivier Allain est un représentant inscrit offrant des valeurs mobilières par l’intermédiaire de Cambridge Investment Research, Inc., Broker/Dealer, membre de la FINRA/SIPC. Les services de conseil sont offerts par Cambridge Investment Research Advisors, Inc., conseiller en placement inscrit. Conservative Wealth & Cambridge ne sont pas affiliés. Les revenus provenant des obligations municipales peuvent être assujettis à l’impôt minimum de remplacement (IMR), et la plus-value de capital due à des obligations à prime d’émission peut être soumise à des taxes nationales ou locales. Les gains en capital ne sont pas exonérés de l’impôt fédéral sur les sociétés. Ce sont des opinions d’Olivier Allain et non pas nécessairement celles de Cambridge, elles ne sont fournies qu’à titre d’information et ne doivent pas être considérées ou servir de conseils de placement individualisés.

————————

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.

Pour en savoir plus

 

Contacter Olivier Allain au 631-815-6737

Ou par e-mail

Site