Les poudres seront plus contrôlées à bord des vols vers les US

tsa

Après les liquides et les ordinateurs, voici les poudres. À partir du samedi 30 juin, les passagers transportant des poudres en cabine devront se soumettre à des contrôles supplémentaires.

La farine, le sucre, le café moulu, les déodorants en poudre, le talc, le lait en poudre, les épices, les cosmétiques ou encore les protéines en poudre par exemple devront être placés dans des récipients de moins de 12 onces (340 grammes), soit l’équivalent d’une canette de soda. Il faudra les sortir des bagages à main au moment de passer les contrôles ou les placer en soute. Médicaments, aliments pour bébés et urnes funéraires ne sont pas concernés, de même que les produits achetés en duty free.

Les substances qui ne pourront pas être identifiées par TSA, agence chargée des contrôles aux frontières, devront être jetées avant d’entrer dans l’avion. Ces nouvelles règles résultent en partie d’une tentative d’attentat à la bombe déjoué sur un avion d’Etihad Airways entre Abu Dhabi et Sydney l’an dernier. “Il y a un éventail de poudres qui peuvent être utilisées pour irriter ou faire mal aux passagers ou au personnel de bord si elles sont relâchées pendant le vol“, a expliqué Lisa Farbstein, porte-parole de TSA, au Washington Post.