Pommes, citrouilles: nos idées de sorties autour de San Francisco

Entre citrouilles, pommes et déguisements, l’automne dans la région de San Francisco ne manque pas de saveur ni de couleur. Voici notre sélection de promenades et gourmandises.

1- Ramasser des citrouilles dans un pumpkin patch

En ce mois d’octobre, de nombreux pumpkin patches fleurissent tout autour de la baie. Officiellement, on y vient pour choisir une belle citrouille, mais en réalité, ce sont les différentes attractions qui attirent les foules.

A Half Moon Bay, capitale locale de la citrouille, Pastorino et sa voisine Lemos Farm raviront les petits: promenade en tracteur, châteaux gonflables, mini zoo, train hanté, tours de poneys, les activités ne manquent pas. Il est recommandé de venir dès l’ouverture, car les parkings sont vite pleins.

Plus au sud, le long de la pittoresque Highway 1, Arata’s Farm se distingue par son labyrinthe en bottes de paille où rôde le terrifiant Minotaure. Le Colisée accueille des combats de gladiateurs qui peuvent impressionner les petits. A l’ouest de Sacramento, le labyrinthe de maïs de Dixon s’étend sur près de 25 hectares.

Au nord de San Francisco, le pumpkin patch de Nicasio occupe une plaine entourée de collines, sur la route de Point Reyes, juste à côté de la fromagerie. En plein quartier du Sunset à San Francisco, Clancy’s étale ses citrouilles depuis 1979.

Clancy's pumpkin patch_600x350-2

2- Participer à un pumpkin festival 

Déjà mise à l’honneur dans les pumpkin patches, la citrouille est aussi célébrée lors du Pumpkin festival, qui se tient chaque année à Half Moon Bay. Le week-end du 17-18 octobre, les festivités commencent à 7h, avec un petit-déjeuner au cours duquel on sert des pancakes… à la citrouille ! Puis les plus grosses cucurbitacées paradent dans la rue principale, avec en vedette, la gagnante du concours de la plus lourde citrouille (893 kilos cette année). L’après-midi, les mangeurs de tarte à la citrouille s’affrontent, mains dans le dos et nez dans les tartes, jusqu’à ce qu’indigestion s’ensuive.

Un pumpkin festival à plus petite échelle se déroule à Woodside les 17-18, 24 et 25 octobre.

3- Cueillir de pommes 

Si la citrouille n’est pas à votre goût, l’automne est aussi la saison des pommes, avec la possibilité d’en cueillir soi-même dans différents vergers. Au nord de San Francisco, la ville de Sebastopol est l’étape incontournable, avec entre autres, les vergers du Apple-A-Day Ratzlaff Ranch, ou de Gabriel Farm, pour les pommes bio.

Entre Sacramento et le lac Tahoe, au pied de la Sierra Nevada, Apple Hill regroupe une cinquantaine de producteurs de pommes et de cidre. C’est aussi l’endroit idéal pour photographier les couleurs châtoyantes de la végétation, quand les trembles et les saules se parent d’orange et de rouge.

A San Francisco, les plus beaux feuillages d’automne, en particulier celui du Parrotie de Perse, s’observent au jardin botanique, et dans le reste du Golden Gate Park.

Bonne dégustation et bonne promenade!