Une plateforme pour trouver un tuteur francophone à New York

En savoir plus

 

Le site de My Tutor Speaks French

Vous cherchez des cours de maths, de curling ou même de pêche mais l’anglais n’est pas votre fort ? Une nouvelle plateforme de mise en relation avec des tuteurs francophones vient de voir le jour à New York.

My Tutor Speaks French est une initiative de Lorene Hourcade, ancienne conseillère en finances et en ressources humaines, venue à New York il y trois ans pour suivre son mari. “Je me suis rendue compte qu’il y avait un fort besoin de mise en relation entre professeurs et élèves, explique-t-elle. Ici, pour trouver de bons professeurs particuliers, il faut avoir un réseau ou s’en faire conseiller” .

Une experience qu’elle a vécue aussi: “Mon fils voulait faire de la guitare mais je n’ai pas trouvé de prof parlant le français, c’est là que j’ai eu le déclic, poursuit Lorene Hourcade. J’avais envie de changement, j’ai fait un véritable virage professionnel en me lançant dans ce projet en septembre 2015. Je ne pensais pas que ça prendrait autant de temps mais je suis satisfaite du résultat” , se félicite-t-elle.

Le concept est simple. Les utilisateurs ont accès gratuitement aux profils des tuteurs mais ils doivent débourser 30$ pour pouvoir contacter autant de profils qu’ils veulent pendant un mois. Le coût de l’heure de cours est déterminée par chaque tuteur. “Pour l’instant, on a un bon nombre de tuteurs pour les disciplines scolaires mais on s’attend aussi à en avoir dans la musique ou même le sport. On reste ouverts à tout type de propositions du moment que le professeur parle français” , explique l’entrepreneuse.

Les tuteurs sont sélectionnés selon une procédure définie. La Française va d’abord évaluer leurs expériences et leurs méthodes d’enseignement. Pour verifier ces informations, MyTutorSpeaksFrench demande une copie des diplômes et des certifications des candidats (les tuteurs qui sont étudiants devront fournir la preuve qu’ils vont à l’université). La verification des antécédents judiciaires est systématique pour ceux qui demandent à travailler avec des élèves de moins de 18 ans. À la suite de ça, elle procède à un entretien téléphonique pour s’assurer du niveau de français du candidat. Les utilisateurs du site sont ensuite encouragés à évaluer leur tuteur.

La plateforme est en ligne depuis fin septembre pour les tuteurs et depuis le 15 octobre pour les élèves. Le démarrage se fait en douceur. “J’ai déjà une base de professeurs. Maintenant, il faut que je leur apporte les élèves et aussi que je contacte tous les professeurs d’écoles bilingues” . Avis aux amateurs.

En savoir plus

 

Le site de My Tutor Speaks French