Plan Valls: Frédéric Lefebvre vote “oui…mais”

Le député UMP des Français d’Amérique du Nord Frédéric Lefebvre a voté, mardi, pour le plan d’économies défendu par Manuel Valls. Il est le seul député de son parti à avoir voté de la sorte.

Avant le vote, M. Lefebvre avait fait savoir qu’il envisageait de soutenir le texte. Le “programme de stabilité budgétaire” prévoit 50 milliards d’euros d’économies d’ici à 2017 et vise à réduire le déficit public à 3% en 2015. Deux cent soixante-cinq députés ont voté pour, 232 contre et 67 se sont abstenus dont 41 au PS.

M. Lefebvre a précisé sur son site que son “oui” était en réalité un “oui… mais“. Notant que “beaucoup d’orientations” dans le plan avaient été engagées sous Nicolas Sarkozy, il a en effet regretté un texte “insuffisant” et “imparfait” sur différents points.

Depuis son élection, le député de droite, considéré comme l’ex-“sniper” de Nicolas Sarkozy multiplie  les prises de positions favorables au gouvernement. Il avait laissé entendre qu’il voterait la confiance au gouvernement Valls (avant de voter contre).

Se qualifiant d'”homme de droite et pas un politique de droite” à l’occasion du vote, mardi, il a regretté que “nombreux” de ses collègues “s’occupaient uniquement de leur avenir dans leur parti“. “On assiste ni plus ni moins au retour du « système des partis » que dénonçait le Général de Gaule. Cette dérive vers la politique égocentrique, je n’en veux pas, écrit-il. Je n’en veux pas à ceux qui à droite critiquent ma position. Ils n’ont pas encore compris que les Français ne voulaient plus de cette vieille politique. Mais ils comprendront un jour. Je l’espère.