Sunrise, le calendrier intelligent de Pierre Valade

On a pris rendez-vous avec Pierre Valade, et comme d’habitude, il a fallu avant s’envoyer une série d’e-mails pour fixer le jour, l’heure, et le lieu de l’entretien. « Ce n’est pas efficace, cela occupe du temps, de l’espace sur la boite mail. On peut rendre les choses plus simples », soupire ce Français de 27 ans, à peine assis devant sa table.

« Faire gagner du temps aux gens », c’est en effet l’ambition de Pierre Valade, qui a créé Sunrise l’année dernière. Ce application-calendrier gratuite (pour iOS) permet de connecter tous ses agendas et données issues de ses boites mails, cloud et réseaux sociaux dans une seule interface. Celle-ci intègre aussi la météo, des plans, les anniversaires, le CV de la personne avec qui vous avez rendez-vous ou le profil de son entreprise… Et permet d’envoyer facilement des invitations à ses contacts pour fixer une rencontre. A cela s’ajoute un design orange épuré, imaginé avec son co-fondateur belge Jérémy Le Van.

« Faire un calendrier n’est pas très original. Mais nous avions l’impression que personne n’avait proposé un produit sérieux dans ce domaine », raconte Pierre Valade, qui vit à New York depuis 2010. L’idée, cet ingénieur des Ponts et Chaussée l’avait depuis un moment. Il travaillait chez Foursquare, entreprise où il avait atterri après un premier job de développeur chez FreshPlanet (une start-up de jeux vidéos créée par un Français), losrqu’il a rencontré Jérémy Le Van, designer chez Foursquare. Entre eux, le courant passe, et les deux complices quittent leurs postes fin 2012 pour se jeter dans le bain.

Sunrise éclot en février 2013, et quelques semaines plus tard, les deux associés réussissent à lever 2,2 millions de dollars auprès d’un aréopage de fonds d’investissements et business angels. Parmi ces derniers, quelques Français, comme Loic Le Meur (ex-employeur de Jérémy Le Van à San Francisco), Ilan Abehassera (fondateur de Producteev), ou Fabrice Grinda. « Nos investisseurs ont été séduits par notre approche design. Ce qui leur a plu aussi, c’est que nous formons une équipe solide, avec le tampon Foursquare. Et puis, notre marché est sans limite. Tout le monde a besoin d’un calendrier », juge Pierre Valade.

Un an après, les fondateurs revendiquent 100.000 utilisateurs par jour. De quoi donner confiance à la petite équipe de six personnes – des Français en majorité  – installée dans un local tout blanc proche d’Union Square. L’heure est maintenant au développement de nouvelles fonctionnalités :   une version Android, un système de vote sur des créneaux disponibles (à la manière de Doodle),  l’intégration des tickets de spectacles, rendez-vous Meetup, Eventbrite, billets d’avion ou de train… Mais l’objectif numéro un reste l’expansion du nombre d’utilisateurs, afin de devenir « le calendrier de référence ». « Après, rentabiliser ne sera plus un problème », assure Pierre Valade, un œil sur son application Sunrise. Qui lui rappelle qu’il est temps de filer vers son prochain rendez-vous.