Pierre-Antoine Gourraud, suppléant d’Antoine Treuille

Les suppléants des candidats à la législative n’ont aucun pouvoir réel tant que le député élu est en place. Mais dans une circonscription grande comme un continent, leur choix est stratégique. Candidat divers droite, implanté à New York, Antoine Treuille a décidé de jouer la carte Côte Ouest et celle de la jeunesse avec le choix de son suppléant.

Pierre-Antoine Gourraud, 32 ans, est installé dans la baie de San Francisco depuis trois ans. Il est chercheur en neurologie à l’Université California-San Francisco (UCSF), spécialisé dans la génétique de la sclérose en plaques. “Je n’ai jamais été engagé en politique, explique-t-il”, mais je crois qu’il faut que plus de gens issus de la société civile le fassent”.

Antoine Treuille, qui brigua l’investiture UMP avant de concourir en indépendant, choisit également de s’associer avec un suppléant qui affirme être “sans étiquette”. Une manière de se démarquer des -nombreux- autres candidats de la droite, en se revendiquant d’une droite “modérée et solidaire”.