Photos: Quinze grands chefs (et une cuisine) au “Dîner du siècle” à Washington

A quelle heure on envoie les plats?“, demande rapidement Robert Wiedmaier, chef et propriétaire de Marcel’s à DC. Le dressage de l’assiette du frivolité de saumon fumé et caviar a commencé. Dans la cuisine de la résidence de l’ambassadeur de France Gérard Araud, les fours chauffent et les frigos claquent.

Alors que les 87 invités prennent place dans le salon, les chefs mettent leur touche finale à un menu qui rend hommage à Paul Bocuse et Joël Robuchon, deux monstres sacrés de la gastronomie française décédés respectivement le 20 janvier et 6 août 2018.

Mercredi 27 février, le Comité tricolore organisait son premier “Dîner du siècle”, dans le but de lever des fonds pour soutenir les Français en difficulté, avec la participation de quinze chefs étoilés et maîtres cuisiniers de France.

C’est un plaisir d’être avec des amis“, confie Bruno Goussault, l’inventeur de la cuisine sous-vide de Cuisine Solution basée en Virginie. “J’ai commencé la cuisine avec Joël Robuchon, je lui ai montré des techniques“, se rappelle-t-il. Le pâtissier-chocolatier Romain Cornu est venu de Las Vegas pour participer à l’oeuvre de bienfaisance. “Je retrouve des amis à Washington, après avoir passé huit ans dans la capitale“, explique-t-il.

Serrés dans les cuisines, les chefs dressent les assiettes, s’improvisent à la plonge, se mettent à la pâtisserie. La joie de travailler ensemble s’entend dans les boutades envoyées à l’un et l’autre. “C’est pour une bonne cause, c’est pour cela que nous sommes là“, lance David Deshaies, chef et propriétaire d’Unconventional Diner.

Au fil du dîner, les visages crispés du début font place aux sourires de satisfaction. Comme la tradition le veut, les chefs sont allés en salle pour saluer les invités. Sous une vague d’applaudissements, ils se sont présentés les uns après les autres, en bonne camaraderie. Paul Bocuse l’avait bien dit : “Il n’y a pas de bonne cuisine si, au départ, elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée“.