La plage blanche de Carine Magescas

- in English us

Agenda

Du Jeudi 7 mai 2015

Au Mardi 9 juin 2015


 

"The Surge" par Carine Magescas 

Du jeudi 7 mai au samedi 6 juin

Galerie Emmanuel Frémin, 547 West 27th St #510

Site ici

A la foire Art Southampton

Du mardi 9 au samedi 13 juin

Art Southampton Pavilion - Nova's Ark
60 Millstone Road, Bridgehampton, NY

Le site de Carine Magescas ici 

 

 

12 mars 2011. Au lendemain du tsunami qui frappe la côte nord-est japonaise, des surfeurs se rassemblent sur la plage de Half Moon Bay, en Californie, pour attendre la vague, celle qu’ils appellent “The Surge”. Carine Magescas, appareil photo à la main, immortalise l’instant. Les surfeurs deviennent ses muses, fondus dans la houle des vagues qui les rend presque indiscernables. “Je les trouve élégants, ils m’inspirent. Ils ont de la gestuelle, un peu comme une rock star sur scène”, nous dit-elle.

Cette photo est la première de la série “The Surge”, dont 17 sont exposées à la galerie Emmanuel Frémin à New York. Les plages, Carine Magescas les aime pour ce qu’elles ont de sauvage, d’indistinct.  C’est aussi comme ça qu’elle les photographie. De la côte Ouest des Etats-Unis à la Californie du Nord en passant par la Camargue,  la photographe française a fait des grandes étendues de sable son terrain d’expression. Elle en elle capture des bribes dans “The Surge” .

Dans son travail, Carine Magescas suggère plus qu’elle n’impose. Des ombres, des silhouettes, une esquisse de femme dans un drapeau torsadé par le vent, pas plus. Le reste est laissé à l’imagination, qui s’empare volontiers de l’espace négatif des photos. “Je travaille beaucoup en surexposition, j’aime les choses très sereines, minimales, je trouve que ça permet de rêver”, raconte-elle.

Avant d’exposer, Carine Magescas publiait ses photos sur le site 2filles2villes.com, qu’elle a lancé en 2010 avec une amie d’enfance restée à Paris. La Française photographie alors San Francisco et ses alentours, où elle a habité pendant 15 ans avant de s’installer à New York, l’an dernier. “C’est une manière de garder le contact par un dialogue en photo” ,explique-t-elle.

Depuis, les choses sont allées très vite pour la photographe, qui est également la cofondatrice de l’accélérateur de start-up aux US AngelPad, qu’elle gère avec son mari, Thomas Korte. Repérée par le galeriste Emmanuel Frémin, elle a déjà exposé à l’Affordable Art Fair de New York, à la foire Art Hamptons mais aussi aux Christie’s Multiplied et Affordable Art Fair Battersea de Londres. Ses photos seront également exposées à l’Art Southampton, du 9 au 13 juillet.

Agenda

Du Jeudi 7 mai 2015

Au Mardi 9 juin 2015


 

"The Surge" par Carine Magescas 

Du jeudi 7 mai au samedi 6 juin

Galerie Emmanuel Frémin, 547 West 27th St #510

Site ici

A la foire Art Southampton

Du mardi 9 au samedi 13 juin

Art Southampton Pavilion - Nova's Ark
60 Millstone Road, Bridgehampton, NY

Le site de Carine Magescas ici 

 

 

- Services -
PARTAGER
  • Cecile

    J’ai la chance de connaître les photos de Carine Magescas, et elles sont superbes… il y a beaucoup de poésie, et de finesse dans son univers, une émotion qui s’ en dégage aussi. Par son prisme une véritable magie s’opère. Si vous habitez a NY ou si vous y êtes de passage, je ne peux que vous conseiller d’ aller découvrir les clichés de cette artiste unique.

Article précédent“Oublier que tu es français” et autres conseils pour réussir aux Etats-Unis
Article suivantLa trompette d’Ibrahim Maalouf au Lycée Français de Los Angeles