Accueil Magazine American Life La pêche à New York: mode d’emploi

La pêche à New York: mode d’emploi

Au cours de vos balades à New York, vous avez peut être croisé des pêcheurs à la ligne, au bord de l’East River ou d’un lac de Central Park, en vous demandant ce qu’ils pouvaient bien pêcher, si les poissons étaient comestibles et si, pourquoi pas, vous pourriez vous aussi taquiner un peu le goujon à la fraîche? French Morning répond à vos questions.

Quels sont les meilleurs coins de pêche?

Manhattan compte un nombre de “spots” de pêche insoupçonné. Chaque pier s’y prête plus ou moins. Mais certains coins ont aussi le mérite d’offrir une vue époustouflante ou une tranquillité surnaturelle.

Pour la vue sur la baie de New York et la Statue de la Liberté, on vous conseille le Pier A de Battery Park, idéal à l’aube ou au coucher du soleil. Pour le côté décalé, Central Park est l’endroit rêvé. Préférez un horaire matinal à moins que vous ne vouliez apparaître sur toutes les photos de touristes.

A Brooklyn, rien de mieux que les Piers 2 à 6 du Brooklyn Bridge Park face à Manhattan. Derrière les terrains de sport, personne ne viendra vous déranger et vous serez (presque) seul face à l’East River. Prospect Park Lake fera de son côté le bonheur des amateurs de calme et d’eau douce. Pour une ambiance plus tranquille, descendez plus au sud, à Bay Ridge pour prendre place sur la jetée qui se trouve dans le prolongement de Bay Ridge Avenue.

Peut-on manger le produit de sa pêche?

poisson

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de poissons, la pêche à New York est plus un loisir qu’un moyen de remplir son estomac.

En eau douce (océan, East River et Hudson River), la réglementation oblige les pêcheurs à relâcher les poissons. Sitôt attrapés, vous devrez donc rendre leur liberté aux carpes, perches (notamment à Prospect Park), crapets-arlequins et crapets-soleil.

En eau de mer, la consommation est autorisée mais avec quelques mises en garde. Certes, les eaux new-yorkaises n’ont jamais été aussi propres mais la consommation est tout de même très réglementée. Raison invoquée par le département de la Santé de l’Etat de New York: des doses élevées de dioxynes, de PCB (polychlorobiphényles) et de cadmium.

Pour les enfants de moins de 15 ans et les femmes de moins de 50 ans, consommer du poisson pêché à New York est déconseillé. Pour les autres, le département de la santé suggère de ne pas dépasser quatre repas par mois. Si vous faites partie de cette catégorie, vous pouvez faire chauffer le barbecue pour déguster des filets de limande, du bar, du “sea robin”. En revanche, évitez l’anguille qui se nourrit du sang des autres poissons et qui est donc particulièrement polluée.

Faut-il un permis de pêche? 

Pour la pêche en eau de mer, il n’y a pas besoin d’avoir de permis mais il faut malgré tout s’inscrire au Recreational Marine Fishing Registry. L’inscription est gratuite et valable un an.

Pour la pêche en eau douce (à Central park, Prospect Park, Clove Lake à Staten Island), il vous faudra un permis. La licence annuelle est fixée à 25 $ et il existe également des cartes à la journée ou à la semaine. Plus d’infos ici.

Aller plus loin… 

Il existe à New York de vrais fans de pêche, vous les retrouverez notamment au sein du Brooklyn Fishing Club.

Des bateaux comme le Capitol Princess proposent des excursions en mer aux amateurs de pêche sportive.