À chaque retrait d’argent à Miami, Patricia Aimard en gagne

patricia aimard
Patricia Aimard, responsable du développement d'ATM Club, est propriétaire de distributeurs automatiques de billets

En savoir plus

ATM Club
Site ici

Investir rime avec plaisir pour Patricia Aimard. La Française, expatriée depuis plus de 18 ans à Miami pour suivre son mari, est propriétaire de distributeurs automatiques de billets et reçoit des commissions à chaque retrait. Un investissement qu’elle a réalisé avec la société ATM Club, spécialisée dans la gestion d’un réseau de plus de 200 guichets automatiques en Floride, avant d’en devenir la responsable du développement.

« Cela peut paraître surprenant mais contrairement aux idées reçues, aux États-Unis, les distributeurs automatiques de billets n’appartiennent pas seulement aux banques, les particuliers peuvent aussi en devenir propriétaires », précise la Bretonne de 57 ans qui en détient actuellement une dizaine repartis à Miami et ses alentours.

Comme beaucoup, pour éviter les coups durs, Patricia Aimard, qui occupait le poste de chef de produit pour le compte de marques de sport en France, a souhaité se constituer un patrimoine financier. Dans un premier temps, la Française s’est tournée vers des investissements immobiliers locatifs en faisant l’acquisition de plusieurs appartements. Une solution qui s’est rapidement avérée trop contraignante. « Je suis déjà de nature stressée, alors rajoutez à cela les rénovations à effectuer ainsi que la gestion des appels des locataires pour une fuite ou un réfrigérateur qui ne fonctionne pas. Je ne m’en sortais plus, confie-t-elle. Et je souhaitais surtout diversifier mes sources de revenus car il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ».

Ainsi, après avoir effectué de longues recherches, la Française découvre l’entreprise ATM Club. « L’investissement de départ est assez faible puisqu’il faut compter 7.500 dollars par distributeur, insiste Patricia Aimard. La société installe la machine, l’approvisionne et assure sa maintenance pendant que je capitalise sans faire aucun effort ». 

En effet, lorsqu’une personne retire de l’argent au guichet automatique, installé le plus souvent dans un commerce, elle paye des frais qui s’élèvent en moyenne à trois dollars pour chaque retrait. Un pourcentage de cette somme est alors reversé au propriétaire de l’endroit où se situe la machine ainsi qu’à l’entreprise ATM Club. Quant au reste, « il va directement dans ma poche », sourit Patricia Aimard qui, il y a quelques mois, a souhaité intégrer la société afin de contribuer à son développement en Floride. « Rien de tel qu’un investisseur pour en être l’ambassadeur. Cela permet aussi de mettre à profit mes compétences acquises en marketing qui étaient en sommeil jusque-là ».

Avec un taux de rendement de 6% la première année et jusqu’à 15% après trois ans, la solution peut s’avérer très rentable pour un complément de salaire ou de retraite, assure-t-elle. “Je gagne en moyenne 750 dollars par mois sans rien faire”. Patricia Aimard envisage d’investir prochainement dans de nouveaux guichets automatiques.

En savoir plus

ATM Club
Site ici