Pardon My French enterre Casimir

Infos pratiques

Pardon My French

Ouvert à partir de 4pm en semaine

et 10am le samedi et dimanche.

103, Avenue B

(212) 358 9683

Site internet

Casimir avait fait son temps. Le bistrot français de l’East Village, bien connu des expatriés, a baissé le rideau il y a deux mois pour rouvrir le lundi 9 mars sous le nom de Pardon My French.

Nouvelle carte, nouveaux meubles, nouveau bar : les deux propriétaires, Mario Carta et Antonin Brune, ont voulu donner un coup de jeune à cette institution. “Les gens avaient un peu tendance à nous oublier”, reconnait Mario Carta, originaire de Metz, qui a repris Casimir il y a quatre ans. Le restaurant avait ouvert en 1999, pionnier du renouveau de l’East Village et de l’Avenue B.

Le lifting se voit tout d’abord dans le décor. Une grande table commune en carrelage – une “table d’hôte” – occupe une partie de la salle. On peut y manger de chaque côté, façon auberge. Derrière, les propriétaires ont changé quelques meubles, mais le décor reste de la même veine, dans un style de bistrot français. Une jolie terrasse, encore en chantier, permettra de prendre un brunch au soleil et au calme pendant les beaux jours.

Du côté de la carte, les escargots, le poulet rôti ou la soupe à l’oignon de Casimir ont disparu. Seule l’entrecôte, classique éternel, continue de figurer dans la liste. “L’idée, c’est de sortir du côté très classique français pour aller vers d’autres produits, d’autres plats plus exotique, plus modernes”, explique Antonin Brune, 25 ans, qui a commencé comme serveur chez Casimir avant de s’associer au patron.

L’essentiel est servi sous forme de petites assiettes de type tapas, à partager. Quelques exemples ? Canard à l’armagnac, chorizo et saucisse italienne sur polenta, acras de morue à la créole, os à moelle rôti au thym, tartare de boeuf. Nous n’avons pas encore pu goûter ces recettes signées par leur nouveau chef, un Brésilien qui travaillé plusieurs années dans divers restaurants français. Pardon My French propose aussi un “bottomless brunch” à 25 dollars, avec un Bloody-Mary maison infusé au raifort.

Enfin, l’ex salle annexe de Casimir a été dépoussiérée et transformée en joli bar à cocktail, où s’alignent les préparations et ingrédients colorés dans des bocaux de verre. Simon Sebbah, mixologiste de 24 ans, a composé la carte. Ce Français, qui travaillait lui aussi à Casimir, s’est formé aux cocktails à Londres, et vous servira ses spécialités.

Infos pratiques

Pardon My French

Ouvert à partir de 4pm en semaine

et 10am le samedi et dimanche.

103, Avenue B

(212) 358 9683

Site internet