Le métro new yorkais sans carte, comment ça marche?

OMNY permet le paiement sans contact du métro
Chie Inoue / Shutterstock.com

Sans faire de bruit, c’est un petit symbole des transports de New York qui est en train de disparaître : la fameuse MetroCard, cette petite carte jaune que tout New-Yorkais a déjà utilisée pour se déplacer.

Destiné à la remplacer, OMNY, système de paiement sans contact, a commencé à faire son apparition dans quelques stations new-yorkaises. Il sera généralisé dans les mois à venir, avant de remplacer totalement la MetroCard en 2023.

OMNY (pour One Metro New York) permet d’utiliser une carte de paiement sans contact pour circuler dans le métro et les bus : il suffit de la glisser sur le lecteur pour ouvrir le portique. La plupart des cartes de débit ou de crédit fonctionnent, mais aussi les smartphones et montres connectées, grâce à Google Pay, Apple Pay et leurs équivalents.

Le système est déjà disponible à titre expérimental dans les lignes de métro 4, 5 et 6, entre les stations Grand Central-42 Street et Atlantic Avenue-Barclays Center, mais aussi dans les bus de Staten Island.

Les prochaines stations de métro qui accueilleront OMNY, dès le mois prochain, ont été annoncées par MTA, la régie des transports de New York ; ce sera Penn Station, Whitehall Street, South Ferry, 86 St–Bay Ridge, Sutphin Blvd-Archer Av-JFK et les stations St. George et Tompkinsville du Staten Island Railway.

D’autres stations seront équipées également dès le mois de décembre sur les les lignes 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Parmi ces stations, figurent les segments 51st Street à 125th Street sur les lignes 4, 5 et 6, 138th Street–Grand Concourse à Woodlawn sur la ligne 4, ainsi que Rector Street à 59th Street–Columbus Circle sur la ligne 1. OMNY sera ainsi disponible dans le Bronx, dernier arrondissement de New York à être équipé.

Pas de cumul OMNY-MetroCard

Fait pour faciliter la vie des New-Yorkais, OMNY va commencer en leur compliquant. Car le cumul entre le nouveau système et la MetroCard n’est pas possible. Avec OMNY, l’usager doit payer chaque trajet, alors qu’avec la MetroCard, il est possible de payer soit au trajet, soit à la durée (c’est-à-dire un nombre de trajets illimités pendant 7 ou 30 jours).

A terme, OMNY proposera des offres « comparables » à la MetroCard, selon MTA, qui ne précise ni quand ni comment. Mais il est, par exemple, à ce jour impossible de prendre un métro en payant avec OMNY et de faire un changement dans un bus en utilisant sa MetroCard, sans devoir repayer un nouveau trajet. Du coup, les New-yorkais ne se précipitent guère: OMNY n’a été utilisé que 3 millions de fois du 28 mai au 5 novembre. Un chiffre à comparer aux plus de 1,7 milliard d’utilisateurs du métro new-yorkais par an (en 2017).

Mais MTA se félicitait, dans son communiqué, de la progression : le premier million a été atteint en 10 semaines, le deuxième en 7 semaines, le troisième en 6 semaines. Et le mouvement va s’accélérer dès le mois de décembre, avec l’installation des machines dans beaucoup plus de stations. Les bus de Manhattan seront équipés dès le mois de mars et l’objectif est d’équiper toutes les stations de métro et tous les bus dès la fin de l’année 2020.