Yelle s’affiche dans les rues de Los Angeles grâce à un généreux fan

Le panneau à Hollywood. /Photio DR

Nombre de Français ont remarqué de nouveaux panneaux publicitaires à l’effigie du groupe Yelle, et faisant la promotion de son nouvel album “L’Ère du Verseau”, à Los Angeles. Installés le 21 septembre, ils sont l’oeuvre d’un mécène moins connu : le Français Marc Goldstein, fondateur de l’agence de communication 10K Advertising, spécialisée dans l’achat de panneaux publicitaires.

Il a découvert le trio composé de Julie Budet, Grand Marnier et Tepr via le film The Hustle de Chris Addison, dans lequel retentit la célèbre chanson “Je Veux Te Voir”. Happé par “les paroles poétiques et érotiques”, “un esprit français coquin à la Gainsbourg”, “la voix hypnotique de la chanteuse et l’ingéniosité du son”, il utilise directement l’application Shazam pour savoir qui est derrière ce son. L’univers de Yelle le transporte, et notamment leurs clips “créatifs dignes de Jean-Baptiste Mondino et des Rita Mitsouko” : “ils étaient sur mon radar”, avoue-t-il.

Et le hasard a bien fait les choses. En effet, l’agence dispose à ce moment-là d’espaces disponibles sur son inventaire de panneaux publicitaires. Quand Marc Goldstein contacte Grand Marnier, ce dernier pense à une arnaque. “Mais c’était pour l’amour de l’art”, commente le mécène, qui refuse d’évoquer le montant de cette opération car “il s’agit d’un cadeau”. Et il est très satisfait du résultat : près de 9.000 “likes” sur le post Instagram du groupe. “Beaucoup d’Américains ont réagi”, se félicite Marc Goldstein, surpris par l’audience du trio électro-pop aux Etats-Unis. Ce dernier y multiplie les tournées depuis près de 10 ans et a même été invité à se produire à Coachella et faire la première partie de Katy Perry.

Le moment n’a pas été choisi au hasard, non plus. “La situation est très difficile pour les artistes en ce moment, ils sont privés de scène et de revenus”, alerte le Français qui travaillait auparavant comme journaliste et photographe de musique – notamment pour la radio publique KCRW. Il s’inquiète également de la disparition des salles de concerts, une des nombreuses conséquences de la pandémie de la Covid-19 pour l’industrie musicale. Ainsi, The Satellite (à Silverlake) a déjà annoncé sa fermeture définitive.

C’est la première fois que l’agence 10K Advertising, créée il y a 7 ans, aide ainsi un groupe français. Mais cet acte désintéressé est dans la lignée de leur vocation de rendre l’espace publicitaire à la musique. “Nous tenons à soutenir les groupes et les labels indépendants, en leur proposant de bas prix pour les panneaux”, plaide Marc Goldstein, qui a transformé Sunset Boulevard, entre Silverlake et Echo Park, en “sunset trip pour les groupes indépendants” et non pour les chaînes de fast-food. Par amour de la musique.