OverBlog arrive aux Etats-Unis

Le poids lourd du blog francophone OverBlog débarque aux Etats-Unis. La plateforme de blogging vient de prendre des bureaux dans Manhattan, à proximité de Central Park. « J’ai fait déménager ma famille il y a deux semaines », confiait Frédéric Montagnon, le PDG et co-fondateur de l’entreprise (en 2004, à Toulouse), en marge du volet interactif du festival texan South by Southwest.

La plateforme a dû faire sa révolution pour pénétrer le marché américain. Au cœur de la refonte d’OverBlog : les réseaux sociaux. Loin de parier sur la mort du blog, ses dirigeants veulent utiliser Twitter, Facebook et autre LinkedIn pour le moderniser. OverBlog a donc imaginé une solution permettant aux blogueurs d’intégrer sur leurs sites les éléments qu’ils partagent sur les réseaux sociaux. En quelques clics, on peut faire apparaître, parmi ses billets – et en appliquant des filtres personnalisables – ses statuts Facebook, ses tweets et/ou retweets, ses images Instagram, etc. Sorte de guichet unique, la solution permet aux internautes de suivre depuis leur blog les auteurs qui les intéressent et aux auteurs de regrouper tous leurs contenus. « L’idée est venue quand j’ai passé une demi-heure à chercher sur Twitter un article que j’avais partagé sur Facebook », raconte Frédéric Montagnon.

Présentée lors de la conférence BlogWorld de New York au mois de juin, elle a séduit l’influent blogueur Robert Scoble. La plateforme revendique aujourd’hui 35 millions de visiteurs uniques, dont un million et demi aux Etats-Unis, et vise les cinquante millions à la fin de l’année.

Car l’ouverture d’un bureau new-yorkais d’OverBlog n’est qu’un début pour Ebuzzing, la société propriétaire de la plateforme, qui compte aussi s’imposer aux Etats-Unis dans le domaine de la diffusion de publicité vidéo. Cela passerait par l’ouverture d’une antenne sur la côte Ouest. « Le marché américain ne se limite pas aux Etats-Unis, soulignait récemment Frédéric Montagnon, en commentant la hausse de 79 % du chiffre d’affaires d’Ebuzzing l’année dernière. Il a un impact global. »