Ouverture du Mondrian Soho

Dépaysement garanti dès l’entrée où vous êtes accueilli par une haie d’honneur végétale luxuriante.  On s’y croirait, en vacances à Miami ou dans les Hamptons. Et pourtant vous êtes sur Cosby Street à Soho. Ambiance bord de mer au restaurant de l’hôtel, Imperial Number Nine qui est probablement l’un des plus design de la place : bois clair, murs beige sable, motifs océans, ficus, toit en verre, bar en zinc…

Groupe Morgans Hotel oblige, le chef n’est autre que la superstar de l’émission Top Chef Sam Talbot et les serveurs sont beaux et bronzés. Le concept : un restaurant de poissons et crustacés “responsable”. Une carte à rallonge. Tout y est, jusqu’au nom de la ferme d’élevage de provenance du poisson (de la côte Est).

Au menu, la pêche du jour, huîtres grâtinées, calamars au jalapeno, citron vert et soja, crabe royal à la plancha, à l’ail, crabe à carapace molle, sans oublier le vin biodynamique. Le mixologiste John Lermayer (du Delano à Miami) arrose le tout avec le cocktails No. One (champagne, elderfloweiss, thé chai, recouvert d’une mousse de concombres) ou encore le No. Nine Sazerac (rhum, liqueur, servi dans un verre rincé à l’eau de coco et garni d’écorce d’oranges).

Ouvert il y a à peine un mois, le Mondrian (le troisième hôtel sous la marque Mondrian après Los Angeles et Miami) compte 270 chambres dont un penthouse au 25e  étage. Le designer Benjamin Noriega-Ortiz a revisité pour l’occasion le thème de “La Belle et la Bête”. Le film de Jean Cocteau de 1946, revisité en version ultra branchée à Soho? Permettons-nous d’être un peu sceptique sur la moquette à motif de roses, les nombreux miroirs et chandeliers. Mais l’ensemble est élégant et combine l’esprit loft de Soho avec des plafonds de 10 mètres de haut et baies vitrées gigantesques. On se croirait (presque) dans un conte de fées.

A partir de $259 la nuit

Imperial No. Nine 212.389.1000; 9 Crosby Street (between Howard and Grand) NYC 10013; Website: www.mondriansoho.com