Où regarder les Jeux Olympiques sur Internet ?

Branchez-vous, les Jeux Olympiques arrivent samedi 27 juillet. Pour ne pas rater une minute du 100 m papillon, de la finale de taekwondo ou d’haltérophilie, la meilleure solution reste la rediffusion des épreuves sur Internet. Aux Etats-Unis, il n’y a pas moult solutions. Le Comité olympique international (CIO) a cédé les droits télévisuels américains des JO à NBC Universal, jusqu’en 2020. Le groupe possède les droits de diffusion sur toutes les plateformes de communication, y compris les chaînes de télévision (payantes et gratuites), les supports mobiles et, donc, Internet.

Seulement, tout le monde ne pourra pas regarder online. Pour pouvoir avoir le privilège de mater le beach volley féminin ou de ne rien comprendre au pentathlon moderne, il vous faudra avoir chez vous un abonnement au cable comprenant MSNBC et CNBC. En clair, si vous avez un abonnement cable digital (quelque soit le fournisseur, Time Warner, Cablevision ou autre), il comprend très certainement ces deux chaînes, et vous ouvre donc la porte aux JO non stop. En revanche, si vous n’avez pas d’abonnement au cable, no luck,  vous ne pourrez pas vous rattraper online. En tout cas pas légalement (nous y reviendrons plus bas…).

La raison de cette “discrimination” est évidemment pour NBC de protéger les juteux revenus tirés des abonnements au cable (alors que les spectateurs de l’internet rapportent bien peu). Pour les veinards abonnés à NBC, orgie de sports sur votre Ipad, téléphone, ordinateur, où que vous soyez (à l’intérieur des frontières américaines toutefois): d’ici au 12 août, le site de la chaîne diffusera 3 500 heures en direct (assurées par 2 700 personnes déléguées sur place). Jusqu’à 40 épreuves seront projetées simultanément.

Pour pouvoir accéder au site, il faut donc se préenregistrer, dès maintenant. C’est simple. Munissez vous de l'”username” et “password” de votre fournisseur d’accès au cable et connectez-vous à NBC  LiveExtra. Pour les amateurs de sports un peu lents, NBC s’est fendu d’une très pédagogique vidéo explicative.

Le net étant ce qu’il est, les solutions pour “contourner” la règle abondent. Certains essaieront de regarder les sites de chaînes étrangères diffusant les Jeux (France Télévision en France). A priori c’est impossible, les internautes venant de l’étranger étant bloqués par les sites en question. Mais en cherchant (et en bidouillant) un peu les tricheurs peuvent cacher leur adresse IP et ainsi de délecter des JO en français dans le texte.

D’autres choisiront les sites de “peer-to-peer”, avec l’inconvénient de voir des pop-ups polluer leurs écrans pour longtemps. Mais l’immense avantage d’entendre les commentaires en Azerbaïdjanais. Ca peut plaire.