Oscars: les Français repartent presque bredouilles

Les Français ne sont pas repartis complètement bredouilles des Oscars 2014, qui se sont tenus dimanche à Hollywood.

Le film d’animation “Mr. Hublot” de Laurent Witz and Alexandre Espigares a décroché la Statuette du « meilleur court-métrage d’animation ». Ce petit bijou, qui raconte la rencontre entre un homme-robot taciturne et un chien-robot un tantinet envahissant, a devancé “Get A Horse !” des studios Disney.

L’autre victoire française est indirecte: en décernant l’Oscar des meilleurs costumes à Catherine Martin pour “The Great Gatsby”, les jurés ont aussi récompensé le dentellier français Solstiss qui a collaboré à la fabrication de la prestigieuse garde-robe.

Les autres Français en lice n’ont pas eu la même chance. Le court-métrage “Avant que de tout perdre” de Xavier Legrand et Alexandre Gavras, plusieurs fois récompensé en France, s’est incliné face à “Helium”.

Lire: “Avant que de tout perdre”: un court français dans la course aux Oscars

Le compositeur Alexandre Desplat, dont ce fut la sixième nomination aux Oscars, était en lice pour « Philomena » dans la catégorie “meilleure musique”, remportée par la partition de “Gravity”. L’actrice Julie Delpy, qui vit et travaille aux Etats-Unis, était quant à elle nommée pour le scénario adapté de « Before Midnight ».

Côté animation, le long métrage « Ernest et Célestine » de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier était également dans les starting blocks pour “meilleur film d’animation”, mais a été devancé par “Frozen”, le bulldozer de Disney. Autre perdant de la catégorie: “Despicable Me 2” (“Moi, moche et méchant”, en partie réalisé par le Français Pierre Coffin.

Lire: Ernest et Célestine, l’anti-Pixar

Deux directeurs de la photographie habitués d’Hollywood, Philippe Le Sourd pour “The Grandmaster” de Wong Kar-wai et Bruno Delbonnel pour “Inside Llewyn Davis” des frères Coen, sont également repartis sans statuette.