Orientation scolaire : le développement des suivis à distance

Infos pratiques

 

Le site d'Annie Daburon

Documentation détaillée par mail: [email protected] en indiquant l’âge de votre enfant

(Article partenaire) Lorsqu’on vit à l’étranger, on ne possède pas forcément toutes les informations qui aideront les enfants à prendre la bonne décision pour la poursuite de leurs études. Rencontre avec Annie Daburon, une consultante en orientation scolaire qui habite près de Paris et qui travaille avec de nombreux expatriés francophones.

Quelles questions se posent plus particulièrement aux expatriés sur le plan de l’orientation scolaire?

Il y a trois moments importants pour faire le point:
Tout d’abord lorsque les jeunes inscrits dans un établissement français à l’étranger doivent choisir leur filière pour le Bac : cela suppose d’avoir réfléchi en profondeur à ce qu’on veut faire plus tard.
Par ailleurs, il y a le moment important du retour de toute la famille en France, avec la nécessité de reprendre contact avec le système éducatif français.
Enfin, pour les études supérieures, les questions sont les mêmes pour un jeune qui revient en France ou qui reste à l’étranger : pour quels métiers suis-je fait ? Comment y arriver ? Dans quel pays dois-je faire mes études ?

Annie Daburon
Annie Daburon

Pourquoi vous appelle-t-on?

Les parents me contactent tout simplement parce qu’ils ont quitté depuis longtemps le système scolaire, qui a lui-même évolué depuis leur départ de France.
Les enfants d’expatriés ont, par rapport aux enfants restés en métropole, une culture beaucoup plus riche et diversifiée. Leurs parents sont d’autant plus exigeants sur la qualité de leur scolarité, ils veulent être sûrs que le choix qui sera fait sera le meilleur.

Comment avez-vous commencé à travailler avec des enfants d’expatriés ?

Des parents ont parlé de mon travail à des collègues en poste à l’étranger, et grâce à une méthodologie parfaitement adaptée aux rendez-vous par Skype, le bouche à oreille a fonctionné d’une façon importante au fil des mois. Ces suivis représentent désormais  50% de mon activité et m’ont apporté une expérience irremplaçable.

Que leur proposez-vous ?

Tout d’abord, de passer beaucoup de temps avec leur enfant : le suivi d’orientation pour les lycéens et les futurs étudiants comporte 5 rendez-vous, d’une heure à une heure et ½ chacun.
Nous alternons tests, entretiens et travail personnel du jeune, qui découvre alors la richesse de sa personnalité, ce qu’il veut pour sa vie … ou ne veut pas.
Car il faut identifier ce qui correspond à ses souhaits profonds : veut-il travailler pour rendre service aux autres, ou pour gagner beaucoup d’argent, ou voyager tout le temps? Tout ceci permet d’ajuster au plus près les choix à faire.

Comment se formulent concrètement les recommandations ?

Après chaque rendez-vous, j’envoie par mail tous les résultats des tests, qui sont interfacés à une énorme base de données « métiers », ainsi que les commentaires, les pistes de réflexion, et le travail à faire pour l’entretien suivant.
Lors du dernier rendez vous, nous travaillons en famille sur les hypothèses dégagées, les éléments qui permettent de choisir un métier cohérent avec la personnalité du jeune, et toutes les possibilités d’y arriver… car aujourd’hui, on peut emprunter de multiples chemins si on connaît bien toutes les astuces.

Et quelle conséquence sur la motivation ?

A l’issue du parcours, le jeune a compris qu’il a de l’emprise sur sa vie et ses études. Grâce à la stratégie apprise lors de nos rendez-vous, il sait où aller et comment y aller.
Ses études seront d’autant plus réussies!
www.annie-daburon.fr
Documentation détaillée par mail: [email protected] en indiquant l’âge de votre enfant

Infos pratiques

 

Le site d'Annie Daburon

Documentation détaillée par mail: [email protected] en indiquant l’âge de votre enfant