Où voir des graffitis qui en mettent plein la vue à New York ?

Photo : ©Fanny Meneghin / Broome St et Cleveland St

À New York, si l’on veut se confronter à une oeuvre d’art, des dizaines de musées ont leurs portes grandes ouvertes. Vous pouvez aussi aller dans la rues.

Aucun quartier n’est épargné par les traces de bombes aérosols, que ce soit pour un simple lettrage ou pour créer des fresques impressionnantes sur un mur entier. Voici une sélection de nos spots préférés.

Soho, Little Italy et Chinatown

Pour cette chasse aux graffitis, le plus important est de garder à l’esprit deux conseils : perdez-vous et levez la tête. Les fresques les plus impressionnantes ne seront pas toujours à hauteur des yeux. Il faut quitter les artères principales de la ville pour explorer des rues plus étroites et découvrir au détour d’un carrefour les œuvres qui colorent les bâtiments.

Dans des quartiers de Lower Manhattan, on pourra croiser la fresque de Pichi et Avo, un duo espagnol qui s’amuse à mêler les styles classiques et modernes, comme on peut l’observer avec ces chevaux inspirés de statues antiques faussement dégradées par des tags.

Cliquez sur la photo pour visionner la galerie en plein écran.

East Village

Le graffiti est tellement intégré à la culture new-yorkaise qu’il n’est pas rare de trouver des fresques commandées par des écoles ou des commerces. Mais le plus intéressant reste les œuvres sauvages car elles rappellent le caractère éphémère de la pratique. Des modifications apportées par l’artiste lui-même ou un autre rappellent, en effet, que l’oeuvre est en constante évolution.

Par exemple, cette fresque de Spiros, dont on reconnait aisément les portraits, grâce à leurs oreilles rondes et décollées, n’avait pas un méchant rhume et des yeux fous au moment de sa réalisation. Bien que ces ajouts de peintures soient une dégradation, ils restent en accord avec la représentation de Van Gogh et font vivre la fresque.

Cliquez sur la photo pour visionner la galerie en plein écran.

East Harlem

Votre appareil photo ne sera pas toujours vu d’un bon œil à East Harlem, autant en profiter pour ouvrir grands les yeux et remonter la 3ème avenue qui regorge de fresques.

Vous découvrirez par exemple les sphinx colorés réalisés par deux artistes féminines qui font partie des références dans le monde du street art : Elle et Claw Money.

Cliquez sur la photo pour visionner la galerie en plein écran.

Bushwick

Bushwick est un des quartiers incontournables pour observer des graffitis. On trouve facilement des peintures dans les rues autour de Wyckoff Avenue, et pour les plus aventureux, il ne faut pas hésiter à aller sur les passerelles du métro M. Vous aurez une vue imprenable sur des fresques que vous n’auriez pas pu observer depuis le plancher des vaches.

Par exemple, la fresque de David Hollier qui dessine avec du texte. Des mots ou des phrases forment ici un portrait de Mandela ; le meilleur point d’observation est définitivement la station du métro Myrtle Wyckoff.

Cliquez sur la photo pour visionner la galerie en plein écran.

East Williamsburg et Bushwick collective

S’il ne fallait visiter qu’un seul quartier pour découvrir le graffiti new-yorkais, ce serait celui-ci. Dans l’ancienne cité industrielle, les ateliers reprennent vie grâce à des artistes qui en font des œuvres d’art magnifiques.

Parmi tous ces graffitis, vous découvrirez celui de Don Rimx, un artiste porto-ricain qui vit à New York depuis 2009, et qui s’est emparé d’un mur pour y peintre une femme amérindienne entourée de grigris vaudou et traditionnels, envoûtant.

Cliquez sur la photo pour visionner la galerie en plein écran.