Qu’est-ce que je risque: rapporter du fromage ou de la charcuterie de France

Plus d'informations

Consultez le dossier dédié du USDA (United States Department of Agriculture)




300x300

Nous sommes des Français aux Etats-Unis, certes, mais nous sommes avant tout français. Et comme tout Français, nous avons tendance à oublier qu’il y a des règles.

En pensant à cela, French Morning a décidé d’inaugurer une nouvelle rubrique: le “Qu’est-ce que je risque”?  Pour notre premier article, nous nous demandons ce que nous risquons à rapporter de la charcuterie ou du fromage de France. Bien entendu, aucun de vous n’a été tenté de le faire.

1. Faut-il déclarer tous les aliments que l’on transporte dans sa valise ? 

En principe oui, que ces aliments soient autorisés ou non.

2. Peut-on me confisquer un fromage ? 

Les fromages à pâte dure et cuite sont autorisés : vous pouvez faire le plein de comté, raclette, beaufort, cantal, emmental… (mais faites-les voyager en soute, s’il-vous-plait).

Les fromages à pâte molle (camembert, brie, pont l’évêque, chèvre, feta…) pasteurisés sont aussi autorisés, comme nous l’a confirmé le service de presse de l’US Customs and Border Protection, qui se base sur ce document de l’USDA.  En revanche, les fromages à pâte molle non pasteurisés sont interdits.

3. Peut-on me confisquer ma charcuterie ou mon foie gras ? 

Les saucissons, jambons, ou tout type de viande fraiche, fumée ou séchée sont interdits. En revanche, les conserves de viande – pâtés, terrines – passeront la douane… dans la plupart des cas. En effet, les conserves à base de volaille ou de porc sont autorisées, mais ce n’est pas le cas pour celles qui contiennent du boeuf ou du mouton. Pour le foie gras, il n’y a pas de problème, à partir du moment où il est en conserve ou en bocal hermétique sous vide.

4. Puis-je avoir une amende  ?

Si vous l’avez déclaré, on vous demandera juste de laisser votre Bleu d’Auvergne non pasteurisé aux douaniers (qui le détruiront). Mais si, à la suite d’une fouille, le service des douanes trouve un aliment non autorisé et non déclaré, il peut vous attribuer une amende. Et pas une petite : les pénalités sont comprises entre 1.100 et 60.000 dollars par violation.

Plus d'informations

Consultez le dossier dédié du USDA (United States Department of Agriculture)




300x300