Olivier and Thomas sur les traces de Bonnie and Clyde

Pour en savoir plus

 

Le Tumblr                     

La page Facebook  

A partir du 13 mai, et pendant trois semaines, les journalistes Olivier Lambert et Thomas Salva partiront sur les traces de Bonnie and Clyde. Leur périple se concrétisera par un projet transmédia, en images et en chansons: « Chasing Bonnie and Clyde ».

« Bonnie and Clyde, c’était un couple d’ados amoureux tombés dans l’engrenage des crimes. On en a une image glamour grâce à la chanson de Gainsbourg ou le film d’Arthur Penn mais leur vie a été tout autre », explique Olivier Lambert.

Dallas, Austin, la Eastham Prison abandonnée:  les deux Français silloneront le Texas, mais aussi la Louisiane où ils participeront au festival annuel de Gibsland, dédié au couple légendaire.

Premier voyage pour tous les deux chez les « rednecks », ils ont bien sûr en tête le cliché du « cowboy avec son Stetson et ses éperons » et les références de la série Dallas. Mais après des mois de recherches, c’est l’arrière-pays américain « à la Terrence Malick » qui les fait maintenant rêver.

« On vient tous les deux de la campagne, de Bourgogne et de Normandie, les paysages un peu désolés des campagnes nous parlent beaucoup », raconte Olivier Lambert. L’amour, le rêve américain et la liberté seront les fils conducteurs de cette quête entre passé et présent, Grande Dépression et récession.

A 28 et 29 ans, les deux Français ont l’habitude de travailler ensemble sur des projets innovants : « Les idées nous tombent dessus souvent par hasard. Pour celle-ci, c’est en découvrant que le FBI avait déclassifié le dossier de Bonnie and Clyde en 2009 qu’on s’est dit qu’il y avait une histoire à raconter. »

Le projet se déclinera en un documentaire, un I-Doc pour tablettes avec la création originale de chansons sur la vie de Bonnie and Clyde par le groupe folk Herman Dune, et un jeu sous forme d’application mobile. Tourné en anglais, le projet sortira en mai 2014 à l’occasion du 80e anniversaire de la mort du duo.

Photo: droits réservés d’Olivier Lambert et Thomas Salva

Pour en savoir plus

 

Le Tumblr                     

La page Facebook