NY Sephardic Jewish Film Festival

Depuis 15 ans, le New York Sephardic Jewish Film Festival présente chaque année une sélection de films de fiction ou documentaires permettant au public de découvrir l’histoire et la culture juive séfarade à travers le monde. Au programme de ce nouveau cru 2011, quelques Français. Aux côtés d’Alexandre Arcady et son film Les Cinq doigts de la main, deux jeunes réalisateurs Jonas Parienté et Mathias Mangin présentent leur documentaire Next year in Bombay.

Ce film est consacré à la la communauté juive Bene Israel installée en Inde depuis plus de 2 000 ans mais dont la population s’est considérablement réduite dans les années 1950 avec le départ de nombreux Juifs vers l’Etat d’Israël nouvellement créé.

C’est par hasard que Jonas Parienté croise pour la première fois la route de cette communauté. En août 2006, il voyage en Inde avec un ami qui ne mangeait que casher. En cherchant un lieu où trouver de la viande casher, ils rencontrent alors le rabbin Gavriel Holtzberg et sa femme, tous les deux tués deux ans plus tard lors des différents assaults meurtriers de Bombay. Le couple avait quitté Brooklyn pour Bombai en 2003 afin de gérer la Chabad House, à la fois centre d’éducation, centre social et synagogue. C’est grâce aux Holtzberg que Jonas rencontre la diaspora juive Bene Israël.

De retour de ce périple, il décide de réaliser un documentaire sur cette communauté avec son collocataire français de l’époque, Mathias. Les deux jeunes réalisateurs vivent à New York où ils poursuivent un cursus cinématographique. Jonas Parienté suit un Master en média et en art à Hunter College après des études de sociologie en France. De son côté, Mathias Mangin fait une école de commerce puis intègre la New York film academy.

Le thème du déracinement est au coeur du documentaire, un sujet qui leur est cher à tous les deux. “Ce documentaire nous permettait d’explorer des questions liées à la diaspora juive et fait écho à nos histoires familiales riches en déracinement et immigration”, explique Jonas. En effet, Jonas est un juif Francais aux origines égyptiennes et polonaises. Mathias est franco-brésilien aux origines libanaises.

Dans leur exploration de la double identité, les deux jeunes réalisateurs rencontrent Sharon et Sharona à Bombai accrochés a leur communauté Bene Israel dont il sont les deux derniers éducateurs.

“Nous avons passé trois mois et demi avec eux. C’est un couple charismatique et très dynamique qui est très touchant dans notre film. Ils auraient pu aller vers d’autres horizons, mais ils n’ont jamais lâché. La combatitivité avec laquelle ils ont maintenu le judaïsme en Inde est touchante, la fidélité à leur communauté est très belle”, insiste Jonas.

Next Year in Bombai sera projeté lundi 14 mars à 18h30. Informations sur le fim ICI.

Toutes les informations sur le festival et le programme sont ICI.

Ventes de tickets sur  www.smarttix.com ou au 212-868-4444

Du jeudi 10 au mercredi 16 mars 2011

Center for Jewish History

15 West 16th Street
New York, NY 10011

The JCC in Manhattan

344 Amsterdam Avenue
New York, NY 10023