De nouvelles têtes à Education française Austin

C’est avec une équipe renouvelée que le programme de français langue maternelle Education française Austin (EFA) a fait sa quatrième rentrée, le 20 septembre.

« Ce n’est pas facile de recruter quand on ne propose que trois heures d’enseignement le samedi matin, mais nous avons attiré un professeur d’Austin Community College, une ancienne professeure des écoles française enseignant ici dans le secondaire ou encore une mère de famille ayant scolarisé ses enfants à la maison », annonce Stéphanie Villard, la nouvelle présidente de cette association de professionnels de l’éducation et de parents créée en 2011 pour offrir un enseignement de français aux jeunes francophones scolarisés dans le système américain.

Chercheuse en linguistique à l’université du Texas spécialiste du maintien de la langue maternelle, la responsable associative fait partie de l’équipe de départ d’EFA. Après avoir créé l’identité graphique de l’association et conçu une série de supports de communication aux débuts du programme de français langue maternelle, elle se réjouit de pouvoir s’appuyer sur « une véritable équipe communication, qui a mis en place une newsletter mensuelle et un nouveau site web, plus interactif, qui sera bientôt en ligne.”

EFA a aussi créé un poste de coordinatrice pédagogique, qui s’avérait nécessaire pour soutenir les enseignants. Car la relève est également assurée du côté des élèves. L'”after school” francophone affiche toujours une trentaine d’élèves répartis en cinq classes, de “l’atelier des 4-5 ans” jusqu’au lycée.

« Nous avons aussi beaucoup de demandes pour des cours de français langue étrangère de la part de familles américaines, mais les niveaux de langue étaient trop différents pour que nous puissions ouvrir des classes cette année », indique la présidente d’EFA.

Avec la croissance rapide d’Austin, ces ouvertures pourraient intervenir l’année prochaine. D’ici là, l’association reconduira l’expérience concluante du camp de vacances et multipliera les évènements afin de lever des fonds et faire connaître le programme.

Photo : Education française Austin.