Le nouveau visage de l’Alliance française d’Austin

Pour en savoir plus

 

Le site internet de l'Alliance française d'Austin

Membre de l’Alliance française d’Austin depuis 1999, Constance de Chevalier vient de prendre la présidence de l’association.

Elle connait bien la structure. Cette Américaine, veuve d’un militaire français tué au combat en 2004, faisait partie depuis 2011 du comité d’organisation de la fête du 14 juillet, qui a lieu tous les ans dans les jardins de la Légation française.

« La directrice d’AFA m’a demandé de m’occuper des sponsors et j’ai levé l’équivalent de 6000 dollars pour la vente aux enchères cette année-là », raconte-t-elle.

A la tête de sa propre société de conseils financiers spécialisée dans le capital-risque et les faillites, Dark Horse Financial Services, Constance de Chevalier s’intéresse surtout aux questions de santé. Elle préside notamment la fondation Leave for Life d’aide aux malades de cancer. « J’ai l’expérience de la direction d’entreprises et d’associations, c’est pourquoi l’Alliance m’a demandé de rejoindre son conseil d’administration et d’en assumer la présidence », explique la bénévole, qui veut multiplier les rendez-vous culturels et les conférences, tout en développant les adhésions et en modernisant le site internet d’AFA, ainsi que sa présence sur les réseaux sociaux.

« Austin est une ville en plein essor et l’Alliance a l’opportunité d’y renforcer sa présence. Il y a tellement de personnes qui adorent la France, mais n’ont pas l’opportunité d’y voyager ! Je pense avoir le parcours et les relations qui lui permettront de devenir la première organisation pour partager l’amour de la langue et la culture françaises”, ambitionne la nouvelle présidente, qui a vécu dans différentes régions des Etats-Unis ainsi qu’à Avignon, la ville d’origine de son mari, et au siège de l’Otan, à Bruxelles, quand elle travaillait dans la Marine.

Cet engagement est une façon pour Constance de Chevalier d’honorer la mémoire de son défunt mari. Il est « aigre-doux », dans la mesure où « les amitiés formées à l’Alliance me rappellent ma vie en France, aux côtés de mon époux, et l’ampleur de cette perte », mais que c’est également « réconfortant de côtoyer des gens qui aiment ce pays et sa culture ».

Photo : Dark Horse.

Pour en savoir plus

 

Le site internet de l'Alliance française d'Austin